Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 22:37

Compulsion de l’amour, transfert, contre-transfert, abaissement de l’analyste à un amant, Freud.

Freud aborde ce problème de « l’amour de transfert », c’est-à-dire « du cas où une patiente, soit par de transparentes allusions, soit ouvertement, fait comprendre à son analyste qu’elle s’est éprise de lui ». A cela il n’y a que trois solutions: le mariage, la séparation, une relation illégitime. Pour Freud, il faut se méfier d’un contre-transfert amoureux de l’analyste comme de la jalousie du père ou du mari de la femme. En effet, tout semble résolu « comme lorsque le feu éclate pendant une représentation théâtrale ». Or, selon Freud, c’est une résistance à l’analyse qui doit révéler « une partie particulièrement pénible et refoulée » de la vie de la malade qui, elle, veut abaisser l’analyste « au niveau d’un amant ». Comment continuer le traitement? Si j’utilisais une métaphore, je dirais qu’il faut qu’Orphée ramène Eurydice sans la regarder des Enfers de l’Inconscient. Mais l’analyste ne doit surtout pas être Orphée pour la « patiente avide d’amour ». « Le traitement doit se pratiquer dans l’abstinence » proclame Freud car sinon la patiente a atteint son but, mais pas l’analyste puisque « les relations amoureuses détruisent le traitement analytique ». D’ailleurs, avoue Freud, l’échec est inévitable avec les « femmes à passions élémentaires » et même « d’autres amoureuses moins violentes » car c’est « le propre même de tout amour », selon Freud, d’être « des répliques et des clichés de certaines situations passées et de réactions infantiles », « le facteur déterminant infantile confère justement à l’amour son caractère compulsionnel et frisant le pathologique » et « ce sont précisément ces caractères anormaux qui forment l’essentiel d’un état amoureux ». Quant à l’analyste, il lui est difficile de renoncer à la jouissance de l’amour sexuel, de résister à une femme qui s’offre, de ne pas tomber sous le charme féminin. Il s’agit donc de manier des « explosifs dangereux ».

Key word

: amour de transfert, contre-transfert de l’analyste, résistance, patiente avide d’amour, relations amoureuses, femmes à passions élémentaires, c’est le propre de tout amour d’être des répliques et des clichés de certaines situations passées, facteur déterminant infantile, caractère compulsionnel de l’amour frisant le pathologique, jouissance de l’amour sexuel, charme féminin.

Key names

: Freud, Orphée, Eurydice, Gluck.

Key works

: Freud, la Technique psychanalytique, chapitre XI; Gluck, Orphée (drame lyrique).

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Psychanalyse
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 23/11/2012 01:12


Très cher Patrice Tardieu
Oui, c'est la tentation même, et cette sorte de tentation doit rester à l'état mental.
Jeanne

Patrice TARDIEU 24/11/2012 00:27



Vous avez raison!



Articles Récents

Liens