Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 21:41

Baisers, prononciation charnelle, fantasme, amour et hasard, Proust, Marivaux, Éric Rohmer.

Albertine et le narrateur ont donc été surpris par Françoise tenant une lampe au-dessus d’eux comme « la Justice éclairant le crime », révélant la forme de la jeune femme sur le lit. Ils se retrouvent finalement seuls avec une plus grande complicité. Il lui dit qu’il ne pourra bientôt plus s’empêcher de l’embrasser. Elle répond ironiquement par anti-phrase. Il observe « qu’Albertine avait une prononciation si charnelle et si douce que, rien qu’en vous parlant, elle semblait vous embrasser.[…]Sa conversation vous couvrait de baisers ». Il se souvient d’elle « devant la plage, presque peinte sur le fond de la mer », puis, qu’il avait été impossible de la toucher et qu’elle était restée, comme des raisins de jade pour la décoration, « incomestible ». On retrouve ici une allusion discrète aux amours anthropophages que j’ai évoquées. Pour l’instant, il reste dans « l’agnosticisme », et se lance dans la réflexion suivante sur la probabilité, la fausseté et la vérité : « Que peut-on affirmer, puisque ce qu’on avait cru probable d’abord s’est montré faux ensuite, et se trouve en troisième lieu être vrai ? ». Enfin sur celle de la possession charnelle et du fantasme : « Quelle différence entre posséder une femme sur laquelle notre corps seul s’applique parce qu’elle n’est qu’un morceau de chair, et posséder la jeune fille qu’on apercevait sur la plage avec ses amies, certains jours sans même savoir pourquoi ces jours-là plutôt que tels autres, ce qui faisait qu’on tremblait de ne pas la revoir ». Là, Proust m’évoque le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux, et certains films d’Éric Rohmer comme Pauline à la plage ou le Genou de Claire.

Key word

: prononciation charnelle et douce qui couvre de baisers, agnosticisme, probabilité, fausseté, vérité, possession charnelle et fantasme, amour et hasard.

Key names

: Proust, Albertine, Françoise; Marivaux; Éric Rohmer.

Key works

: le Côté de Guermantes ( Proust ), le Jeu de l’Amour et du Hasard ( Marivaux ), Pauline à la plage, le Genou de Claire ( Éric Rohmer ), Désir de dévoration, amours anthropophages, Proust, Sade, Dali, Sagawa ( Patrice Tardieu, Philo blog, 05/02/2012 ).

L’île de notre nostalgie ( 2.3.n ).

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Baiser
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 17/04/2012 00:36


(Je double ce commentaire n'étant pas certaine qu'il ait été validé !!)
Très cher Patrice Tardieu,
- Je lis et relis, en nourrissant ma plume, Proust.
- J'ai mis en scène volontiers, dans mon atelier de théâtre, Marivaux.
- Je regarde à plaisir les films de Rohmer.
Mais ma grande préférence se porte sur l'univers de Proust !

Patrice TARDIEU 17/04/2012 23:42



Merci pour ce double car je n'avais pas votre réponse.



Jeanne R. 16/04/2012 01:32


Très cher Patrice Tardieu,
Cela pose la question de savoir s'il faut réaliser ses fantasmes, qui une fois mis en actes "tombent" dans une réalité ?!

- Chez Proust, l'amour est malheureux quand il ne rend pas malade.
- Chez Marivaux, l'amour se conjugue avec le jeu, le plaisir, la légèreté et toujours il triomphe.
- Chez Rohmer, l'amour se discute, se cherche et se rêve.

- Chez ces 3 auteurs réunis, l'amour est tout plein de psychologie avec autant d'esprit.

A vous lire,
Jeanne

Patrice TARDIEU 16/04/2012 22:08



Très chère Jeanne,


y-a-t-il, parmi ces trois, un que vous préférez ?



Articles Récents

Liens