Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 23:04

Union tendre et sensuelle de l’homme et de la femme mais rebuffades, amours enfantines.

Survient la puberté, le courant sensuel devient dominant, envahit la conscience du sujet, et, selon Freud, « les objets du choix primaire » qui prennent une forme incestueuse. Le sujet se heurte alors à cette barrière, à cet interdit que peu franchissent. Il lui faut trouver des « objets » plus adéquats à sa pulsion amoureuse et passer à des relations sexuelles réelles avec des personnes hors du cercle familial. Mais, toujours selon Freud, le choix portera la marque de l’attachement infantile, et se fera donc selon « le prototype », les images, les physionomies, les visages connus, le modèle original sur lequel il a construit son affection. Le courant tendre rejoindrait donc le courant sensuel. A l’appui de son dire Freud cite, une fois n’est pas coutume, la Bible : « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme » ( je donne la référence exacte : Genèse, 2, 24 [ repris dans les Évangiles par Marc, 10, 7 ] ). On remarquera que c’est le garçon qui quitte la « maison », alors que, me semble-t-il, c’est plutôt la fille qui le fait avant lui ! Tout semble aller pour le mieux, mais pour Freud, c’est plutôt la voie de la névrose ! En effet le sujet doit affronter des frustrations réelles, des rebuffades, et il est toujours hanté par ses amours enfantines. Key word : modèle original sur lequel on construit son affection. Key name : Freud. Key works : Freud, Contributions à la psychologie de la vie amoureuse. Ancien Testament, Genèse, 2, 24. Nouveau Testament, Marc, 10, 7. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens