Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 19:02

Onanisme, prostitution, perruque, eaux d’amertume, pudeur et impudeur féminines.
Je vais maintenant aborder le problème du voile dans la religion juive. La Torah comprend les cinq premiers livres de La Bible et la loi mosaïque. Dans le premier livre, La Genèse, se trouve l’histoire de Juda ( à ne pas confondre avec Judas Iscariote, l’apôtre qui trahit Jésus ) et de Tamar dont sont issus les clans de Pérèç ( ancêtre de David ) et de Zérah. Voici le récit : Juda quitte ses frères et se rend chez un homme d’Adullam nommé Hira. Il y voit la fille d’un cananéen qu’il prend pour femme et dont il a trois fils : Er, Onan, Shéla. Il donne une femme à Er, nommée Tamar, mais celui-ci meurt. Il dit alors à son second fils de prendre Tamar comme épouse et d’assurer la postérité de la famille, cependant Onan sait que ce ne sera pas sa propre postérité mais celle de son frère et alors « il laissait perdre à terre sa semence » ( Genèse 38, 9 ), c’est ce qu’on appelle en français « l’onanisme ». Juda veut donner Tamar à son troisième fils, Shéla, mais celui-ci est trop jeune, il demande à Tamar de patienter et de retourner en attendant chez son père. Bien des jours passèrent et la femme de Juda mourut, et Tamar n’était toujours pas mariée au troisième fils. Alors Tamar « quitta ses vêtements de veuve, elle se couvrit d’un voile, s’enveloppa, et s’assit à l’entrée d’Enayim » ( Genèse, 38, 14 ). « Juda l’aperçut et la prit pour une prostituée, car elle s’était voilé le visage » ( Genèse, 38, 15 ). Il veut un rapport sexuel avec elle ; elle y consent s’il lui donne plus tard un chevreau, et son sceau, son cordon et sa canne en attendant. Il la met enceinte. Juda lui envoie le chevreau mais veut récupérer les objets en gage. On lui dit que sa belle-fille Tamar s’est prostituée ! Elle fait valoir que c’est de Juda lui-même qu’elle est enceinte ! Juda finit par reconnaître qu’elle est plus juste que lui et elle accouche de Pérèç et de Zérah. Conclusion que l’on peut tirer de cette histoire biblique : le voile est la signalétique de la prostitution !
Dans la loi mosaïque, il y a l’épisode de l’épreuve de la femme soupçonnée d’adultère. Le prêtre lui dénoue la chevelure et lui fait boire des « eaux d’amertume ». Ce rituel doit permettre de distinguer la femme innocente de celle qui est fautive ( Les Nombres, 5, 16-29 ). Mais il n’est pas question de voile. D’après la « Mishna » ( « Enseignement oral » ) qui est un recueil de commentaires sur les textes bibliques et qui fait partie du « Talmud » ( « Étude » ), il est question d’une « capuche » que la femme devrait porter selon « l’orthodoxie » ( « l’opinion droite » ) ashkénase des juifs d’Europe centrale ( que l’on oppose aux juifs d’Espagne et du Portugal, les séfarades ). Il est question aussi de lui faire mettre une perruque ( « sheytel » en yiddish ) qui est apparue au dix-huitième siècle ! Je ferais remarquer qu’à cette époque tous les nobles ( hommes et femmes ) se rasaient la tête et portaient perruque ! Il est évident que toutes ces discussions ont pour objet en fait la « pudeur » ( « tsenouit » ) ou l’impudeur de la femme. Il y a des rabbins qui considéraient que toutes les parties de son corps sont impudiques, même le petit doigt ! Il me semble que toutes ces discussions révèlent plutôt les pensées des hommes !
Key Works : Comment dissimuler, effacer, supprimer le corps, le visage, les yeux, les formes, l’être de la femme, le voile devant la face comme un rideau fermé, Philo blog 16 août 2016 ;
Atours, parure érotique, voile ou tête rase ? Le jeu de la séduction. Les filles de Sion, de Babylone, Rebecca et Isaac, Le Cantique des Cantiques, Philo blog 30 août 2016.




















Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 16:58

Atours, parure érotique, voile ou tête rase? Le jeu de la séduction. Les filles de Sion, de Babylone, Rébecca et Isaac, Le Cantique des Cantiques.
Certains sites islamiques se prévalent de l’Ancien Testament pour fonder et affirmer le voile musulman. Dans La Genèse XXIX, 15-30, Jacob couche avec Léa et non pas Rachel qu’il aime, ce qui viendrait qu’elles étaient voilées ! En fait, c’est une ruse de Laban, leur père, qui veut « marier » d’abord l’aînée avant la cadette et faire travailler deux fois les sept ans promis pour le mariage avec Rachel par Jacob ! Il y a aussi une longue diatribe du prophète Isaïe dans son apostrophe aux filles de Sion ( Jérusalem ) : « Ce jour là, le Seigneur enlèvera parure de chevilles, croissants, pendentifs, bracelets, voiles, bandeaux, coiffures, chaînette de pieds, ceintures, boîtes à parfum et amulettes, bagues, anneaux de nez, vêtements précieux, manteaux, capes, aumônières, miroirs, linges fins, turbans et mantilles, […] en fait de coiffure, tête rase » ( Isaïe, III, 16-24 ). On voit que c’est le contraire du voile ! De même lorsqu’ il vitupère les filles de Babylone où il leur ordonne de « dénouer leur voile », pour leur enlever leur coquetterie qui met en valeur leurs charmes et leur beauté ( Isaïe, 47, 2 ). C’est le contraire du voile islamique qui doit tout cacher ( Coran, sourate XXIV, verset 31, où la femme ne doit pas montrer ses « atours » sauf à la famille ou à « des domestiques mâles impuissants », ou encore « aux esclaves qu’elle possède » ).
Il y a aussi l’histoire de Rébecca et d’Isaac ( Genèse, XXIV ) dont Nicolas Poussin tira un magnifique tableau. Abraham envoie son plus vieux serviteur Eliézer chercher une femme pour son fils Isaac en Mésopotamie et il arrive au moment où les filles d’une ville sortent pour puiser de l’eau. Il se dit que celle à laquelle il demandera : « Incline ta cruche que je boive » et qui lui répondra « Bois » sera la promise pour Isaac. Justement arrive la très belle Rébecca avec sa cruche sur l’épaule. Elle lui donne à boire l’eau de sa cruche. Les membres de la famille de la jeune fille disent : « Appelons Rébecca et demandons-lui son avis ». Elle leur répondit : « Je veux bien ». De retour, à la tombée de la nuit, Rébecca, levant les yeux, vit Isaac. « Alors elle prit son voile et se couvrit ». Là encore on voit que le voile n’est pas là pour cacher la femme mais comme parure érotique en vue du mariage.
Le Cantique des Cantiques va nous confirmer dans cette thèse. Ce duo d’amour entre une femme et un homme est un « apax » ( du mot grec qui signifie « une seule fois » ) dans toute La Bible. Il a été commenté par la grande mystique Sainte Thérèse d’Avila, fondatrice de la langue classique espagnole, transpercée par la flèche de l’ange. J’en donne quelques extraits. La femme : « Qu’il me baise des baisers de sa bouche » ( I, 2 ) ; « Dis-moi donc, toi que mon cœur aime… » ( I, 7 ) ; L’homme : « Tes joues restent belles, entre les pendeloques et ton cou dans les colliers. Nous te ferons des pendants d’or et des globules d’argent » ( I, 10-11 ) ; Elle : « Mon Bien-Aimé est un sachet de myrrhe qui repose entre mes seins » ( I, 13 ) ; Lui : « Tes yeux sont des colombes » ( I, 15 ) ; Elle : « Je suis malade d’amour. Ton bras gauche est sous ma tête et ton bras droit m’étreint » ( II, 5-6 ) ; « Mon Bien-Aimé est à moi et moi à lui » ( II, 16 ) ; « Sur ma couche, la nuit, j’ai cherché celui que mon cœur aime » ( III, 1 ) ; Lui : « Tes yeux sont des colombes, derrière ton voile » ( IV, 3 ) ; « Tes deux seins, deux faons, jumeaux d’une gazelle qui paissent parmi les lis » ( IV, 5 ) ; « Tu me fais perdre le sens, […] par un seul de tes regards […] et le parfum de tes vêtements » (IV, 9, 11 ) ; Elle : « Que mon Bien-aimé entre dans son jardin, qu’il en goûte les fruits délicieux ! » ( IV, 16 ). On voit que la brève mention du voile ici fait partie d’un jeu de séduction et que la femme n’a aucune pudeur à se dévoiler. On pourra chercher toutes les interprétations ( notamment religieuses de ce texte ), il déborde de sensualité qui ne cache en rien le corps de la femme.
Key Works : Caresse, de l’effleurement sensuel à l’efflorescence de l’idée, philo blog 23 janvier 2007 ; Seins, l’idole et l’icône, Philo blog 26 août 2007 ; Candaulisme, Nyssia callicysthe [ belle en sexe ], Philo blog 16 janvier 2009 ; Maladie d’amour, Ingres, Stratonice et Antiocus, Philo blog 20 octobre 2009 ; Désirer est-ce aimer ? Philo blog 28 octobre 2011 ; Kierkegaard, le séducteur romantique, tourmenté, intellectuel, souffrances et contradictions, Philo blog 20 novembre 2011 ; Amours indivisées, amour indivis, désir d’aimer, Proust, Philo blog 25 janvier 2012 ; Amour, déplacer lentement du bonheur, désir du baiser, Proust, Philo blog 8 février 2012 ; Maladie d’amour, regard médical de Proust, hérédité physiologique et psychique, Philo blog 23 février 2012 ; Sans amour je suis disloqué, les contradictions sursumées de l’amour, Philo blog 24 mars 2012 ; On ne peut pas commander d’aimer, ordonner un sentiment, Kant, Philo blog 4 avril 2012 ; Opposition inclination loi morale chez Kant, contradictions sursumées chez Hegel, le plérôme de l’amour, Philo blog 5 avril 2012 ; Non-dit, dit, désir, le baiser refusé ou accepté, Proust et Sartre, Philo blog 8 avril 2012 ; Baisers, larmes, cheveux, parfum, Marie-Madeleine et Jésus, Hegel, chrême, Philo blog 10 avril 2012 ; Baisers, prononciation charnelle, possession, fantasme, amour et hasard, Proust, Marivaux, Eric Rohmer, Philo blog 14 avril 2012 ; Trouble, gêne, honte, regard, yeux, pour-soi, en-soi, Sartre, Hegel, Lévinas, Proust, Philo blog 16 avril 2012 ; Baisers de la première venue, baisers auxquels on a rêvé, désirs charnels, anamnèse, Proust, Platon, Philo blog 18 avril 2012 ; Prélude à un baiser, connaissance par les lèvres, anamnèse, Proust, Platon, Duke Ellington, Philo blog 26 avril 2012 ; Y-a-t-il connaissance par les lèvres, organe spécifique au baiser ? Proust, Condillac, Ionesco, Philo blog 28 avril 2012 ; Connaissance par la bouche, baiser, lèvres, photographie, perpectivisme, Proust, Nietzsche, Condillac, Philo blog 3 mai 2012 ; Impossibilité du baiser, goûter l’autre, les multiples visages, la monade, Leibniz, Proust, Shakti, Philo blog 5 mai 2012 ; Festin de l’amour, fusion mystique, jouissance de la substance, Hegel, Arnauld et Nicole, Couperin, Philo blog 15 mai 2012 ; Candaulisme, Nyssia callicysthe, Saint-John Perse, James Pradier, Lucien Clergue, Philo blog 24 juillet 2012 ; Jouissance et souffrance mystiques, Thérèse d’Avila transpercée, Ludovica Albertoni en extase, Philo blog 2 avril 2013 ; Erotisme des corps, êtres qui se mêlent et s’ouvrent, érotisme des cœurs, des amants, Philo blog 29 octobre 2013 ; Trouble érotique qui dépasse tout, jouissance, passion amoureuse, fusion avec le divin, Philo blog 2 novembre 2013 ; Erotisme brûlant, extrême intensité, impulsion violente, mouvement qui excède les limites, Philo blog 10 novembre 2013 ; Dénudation de l’être aimé, acte d’amour, perte de la pudeur, jeu sexuel déchaîné, érotisme, Philo blog 14 novembre 2013 ; Volupté, défaillance, paroxysme final, épuisement érotique, spasmes, fusion hors de soi vers l’autre, Philo blog 18 novembre 2013 ; Ne faire qu’un avec l’être aimé, avec l’Un, Plotin, Philo blog 2 décembre 2013 ; Eros et l’altérité comme essence positive, rencontre du masculin et du féminin, Emmanuel Lévinas, Philo blog 12 décembre 2013 ; Mystère féminin, se donner tout en se dérobant, sa puissance est son altérité, Caravage, Rembrandt, Philo blog 18 décembre 2013 ; Amours passionnées, chercher sa moitié, monogamie, polygamie, tragédie, catharsis, Philo blog 9 mai 2015 ; Dissimuler ou déclarer sa flamme, passion ardente, langueur, pâmoison, appâts, Charles le Brun, Philo blog 17 mai 2015 ; Séduction érotique, biblique, politique, Judith et Holopherne, Artemisia Gentileschi, Lacan, Philo blog 28 novembre 2015 ; Comment dissimuler, effacer, supprimer le corps, le visage, les yeux, les formes, l’être de la femme, le voile devant la face comme un rideau fermé, Philo blog 16 août 2016.




















Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 15:48

Comment dissimuler, effacer, supprimer le corps, le visage, les yeux, les formes, l’être de la femme ; le voile devant la face comme un rideau fermé.
Pour l’Islam, tout commence par une injonction coranique : les femmes doivent baisser les yeux et rester chastes ; s’envelopper dans de grandes étoffes ( Coran, Sourate XXIV, verset 31 ; Sourate XXXIII, verset 56 ). Les pays musulmans vont interpréter différemment ces Sourates selon leurs cultures. Le Haïk va entourer complètement le corps des femmes d’Afrique du Nord d’un grand tissu carré dans tout le « Maghreb » [ le « Couchant » ] : Maroc, Algérie, Tunisie. Les femmes à la campagne sont « voilées » d’un « hijab » ( une « étoffe » ) , celles de la ville ne l’étaient plus, surtout les jeunes femmes. En Afghanistan, les « talibans » [ « ceux qui étudient » ( sous-entendu ) « le Coran » ] vont contraindre les femmes, en 1990, de mettre en plus une sorte de grille en tissu devant les yeux ! Ni les femmes ni les hommes ne peuvent se regarder réciproquement dans les yeux ! La très belle étude de Sartre dans L’Être et le Néant, Troisième Partie, le Pour-Autrui, IV, le regard, n’est possible ! A côté de la Burqa afghane, il y a le Tchador iranien interdit par le Shah d’Iran qui se voulait moderne, qui a été renversé par une révolte des jeunes qui ont mis en place l’Ayatollah Khomeiny qui avait longuement habité en France à Neauphle-le-Château dans les Yvelines, sous sa tente arabe, et qui l’a rétabli en 1979. Il y a aussi le Jilbab ( ou Jilbeb ) très flottant d’Arabie Saoudite qui empêche de voir distinctement toute forme corporelle, et le Niqab salafiste accompagné de lunettes noires et de gants, des fois que l’on aperçoive le moindre doigt !
En Indonésie, il y a le costume traditionnel, le sarong en batik qui enserre le corps jusqu’à la poitrine et qui laisse le reste visible ainsi que d’énormes choucroutes sur la tête peu pratiques quand on est en scooter avec un casque ! A Sumatra, à Bali surtout, on pouvait même voir de vieilles femmes seins nus ! Et quelques européennes ou australiennes topless. Les touristes ont payé le prix fort, le 12 octobre 2002, en effet il y eut un attentat terroriste à Kuta Beach qui fit deux cents deux morts et trois cents vingt six blessés, c’est-à-dire tous ces « mécréants » qui « ne respectent pas l’Islam ». Il est significatif que le concours de beauté « Miss Monde » qui devait avoir lieu à Jakarta en 2013, à cause de manifestations de musulmans ( la plus grande communauté au monde ), a été reporté, et qu’il y a eu récemment un attentat sur les Champs-Elysées (en grec il s’agit du séjour des âmes vertueuses, et non du commerce ! ) de cette ville, la Jalan Thamrin où se trouve l’Ambassade de France. Finalement, il a été déporté à Bali, cette petite île soi-disant hindouiste, en réalité animiste ( par terre, il y a toujours des offrandes aux dieux du lieu ). Le concours a eu lieu, malgré la protestation de membres du gouvernement, mais avec l’aide d’une centaine de policiers avec des fusils qui tournaient autour des bâtiments ! Rappelons que les femmes qui veulent devenir des soldats en Indonésie doivent subir un test de virginité !
Venons-en à ce qui agite en matière de costume de bain en ce moment : le Burkini ( ou Burqini ). Il semble être un assemblage linguistique monstrueux de la Burqa afghane des talibans des plus extrémistes et du bikini ! Le bikini est né de l’essai nucléaire américain le premier juillet 1946 sur l’atoll ( minuscule ) Bikini du Pacifique Sud ; le 5 juillet suivant Louis Réard invente à la très célèbre piscine Molitor de Paris, le plus petit maillot de bain du monde, quelque chose d’explosif ! En fait, le bikini n’aura vraiment de succès qu’à partir de 1956 avec le film de Roger Vadim Et Dieu créa la femme ! La polémique actuel commence par le projet de privatisation d’un parc aquatique réservé exclusivement aux femmes musulmanes et de leurs enfants. Il est précisé sur l’affiche que les garçons ne doivent pas avoir plus de dix ans, oubliant la psychanalyse et ses découvertes sur la sexualité infantile ! Les femmes doivent porter un « Burkini ou Jilbeb de bain ». Cette dernière référence ajoute à la Burqa (ou Burka ) afghane, le Jilbeb saoudien ! Pour compliquer les choses notons que le Burkini a été inventé par une libanaise vivant en Australie, et adoubé par le grand moufti, Cheikh Taj Aldin al-Hilali car il donne une armure perceptive au corps de la femme tout en permettant la natation, en deux parties. Le maire de Cannes y voit proclamer une allégeance à une idéologie dangereuse qui a frappé la Promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016 et en interdit l’accès à la plage, suivi par le maire de Villeneuve-Loubet. Des femmes entièrement couvertes par un Burkini sur la plage de Sisco en Haute Corse le 14 août 2016 sont à l’origine d’une échauffourée ( avec blessés et voitures incendiées ) comme cela était prévisible et écrit par le maire de Cannes ! Cette rixe a débuté par le fait que des touristes ont voulu photographier ces femmes. Même en Burqa-Jilbeb ( ou Burkini ) le corps des femmes ne doit être vu !
Rappelons que Boko Haram, qui a diffusé une video ce 15 août 2016, a enlevé à Chibok au Nigeria en avril 2014 deux cents soixante dix lycéennes ; elles ont été « mariées » de force, et certaines ont des enfants de ces viols ; « Boko » signifie « livre », « éducation occidentale », « Haram » veut dire « Interdit » ( le mot a donné en français « harem », le lieu interdit où sont confinées des femmes qui ne peuvent être que des prises de guerre ou des esclaves ). Elles doivent se soumettre à une éducation coranique et mettre au monde de la chair à canons, les récalcitrantes ( montrées sur video ) sont enterrées vivantes jusqu’au cou et leurs têtes lapidées.
C’est encore la meilleure façon de faire disparaître le corps d’un être féminin.
Key Works : Religion positiviste, socratique, chrétienne, islamique, juive, bouddhiste, klossowskienne, Philo blog 26 août 2007;
Attentats suicides, prise d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse, Philo blog, 24 avril 2016 ;
La promenade sanglante d’un camion blanc visant sadiquement la foule du 14 juillet 2016 à Nice, Philo blog 19 juillet 2016.

















Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 18:24

Le pape François et Saint Jacques Hamel de Saint-Etienne-du-Rouvray, égorgé à genoux dans son église par des terroristes.
On se demande si le pape François est bien le pape des chrétiens catholiques. Dans l’avion avec lequel il quitte la Pologne, il déclare que le terrorisme n’a strictement rien à voir avec l’Islam et que dans toutes les religions il y a du « fondamentalisme ». Je crains qu’il n’ait pas bien saisi la signification de l’égorgement d’un prêtre catholique par deux jeunes gens convertis à l’Islam , qui avaient commencé par une prière en arabe. Il a oublié que tout pieux musulman doit égorger ( ou faire égorger ), en suivant un rite précis, un mouton pour l’Aïd El Kebîr ; ce que fait le roi du Maroc ( qui est une théocratie « éclairée » ), devant la télévision.
Dans le Coran, Sourate IX, verset 5, il est dit : « Tuez, capturez, assiégez, piégez » les « associationnistes », c’est-à-dire ceux qui « associent » Dieu à une autre entité, comme Jésus-Christ ; mais aussi la religion pré-islamique où le Dieu Allah est associé à Allât, la Déesse-Mère d’égale force, dont le temple se trouvait à Ta‘if ; à la Déesse ‘Uzza de la beauté et de l’amour, dont la vénération se déroulait à Nakhla ; à Manât, la Déesse sombre et obscure du Destin, qui laisse couler du sable de ses mains ( Coran, IV, 117 ; VII, 180 ; XXXIX, 17 ).
Dans le Coran, Jésus est un prophète et il n’a pas été crucifié et c’est pourquoi il faut maudire trois fois les Juifs qui ont avancé ce mensonge.
Dans le Christianisme, c’est le mystère de la Sainte Trinité qui ne forme qu’un seul Dieu : le Père, le Fils et le Saint Esprit, ou pour parler comme le psychanalyste Jacques Lacan, c’est le solide nœud borroméen qui peut être illustré par l’union encore existante des trois familles, Borromée, Sforza et Visconti ( dont la devise est : « Trinitas, Unitas » ). Notons qu’il y a un Saint Borromée au XVI ème siècle.
Le pape Benoit XVI était un théologien pointu ( il avait déjà abordé, dès le début, la relation entre l’Islam et le Christianisme comme antagoniste ) qui s’est entouré de femmes intellectuelles mais qui a quitté volontairement sa charge jugée trop lourde ; le pape François est un habile politicien, j’apprends qu’il vient de nommer une commission d’étude des femmes diacres.
Key Works : Saint Jacques Hamel de Saint-Etienne-du-Rouveray, égorgé dans son église par des terroristes, Philo blog dimanche 31 juillet 2016 ;
La promenade sanglante d’un camion blanc visant sadiquement la foule du 14 juillet à Nice, Philo blog 19 juillet 2016 ;
Attentats suicides, prise d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse, Philo blog 24 avril 2016 ;
Peut-on associer violence et sacré, religion et sagesse, ferveur et exaltation, dogme et fanatisme ? Philo blog 15 mars 2016.

















Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 11:12

Saint Jacques Hamel de Saint-Etienne-du-Rouvray, égorgé à genoux dans son église par des terroristes.
C’est ainsi que désormais l’on devrait appeler cet « agneau de Dieu » que deux jeunes gens de dix- neuf ans, à coups de couteaux, l'ont assassiné le mardi 26 juillet 2016, lui coupant la gorge, et criant en sortant leur croyance que « Dieu est Grand » ( « Allah Akbar » ) ! L’un disait son allégeance à ses proches et copains, l’autre la taisait; tous deux ont voulu gagner la Syrie pour y combattre en passant par la Turquie, l’un avec la carte d’identité de son frère puis de son cousin, l’autre a été refoulé. Tous deux avaient une fiche S ( Surveillance ) mais en ce qui concerne le deuxième, la fiche était sans photo, et il y avait eu un avis de recherche à partir d’une photo de lui, sans son nom ! Le premier avait posté sur internet le message suivant reçu par deux cents réseaux sociaux : « Tu prends un couteau, tu vas dans une église, tu fais un carnage », on ne peut pas être plus explicite ! Les deux compères rentre dans ce lieu saint à 9 h.25, le bracelet électronique du premier devrait lancer l’alarme puisqu’il n’a l’autorisation de sortie qu’entre 9 h.30 et 12 h.30 ! Rien ne se déclenche ! L’église est quasi déserte : il y a le prêtre, deux Sœurs et deux fidèles ; elle est située rue Gambetta qui est parallèle au Boulevard Lénine [ créateur du Goulag ! ]. L’hommage au prêtre tué avec préméditation se fera dans le grand parc Youri Gagarine, héros de l’Union Soviétique ( on voit l’orientation politique de cette ville ) ! Une des Sœurs réussit à s’échapper, arrête une voiture et prévient ainsi du meurtre atroce. Un des fidèles est grièvement blessé. Les deux meurtriers sont finalement abattus en sortant de l’église. Le pape François déclare « qu’il y a guerre, cependant il n’y a pas guerre religieuse ». Que lui faut-il ? Il est vrai qu’il est surtout préoccupé par les Journées Mondiales de la Jeunesse ( JMJ ) en Pologne, à Cracovie, où celle-ci est invitée à « danser et faire du bruit », oubliant le vieux prêtre de soixante six ans martyrisé pendant l’eucharistie ( action de grâce qui commémore Jésus : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang » ).
J’ai écouté des émissions assez hallucinantes sur les chrétiens face au terrorisme : après l’égorgement du prêtre catholique dans son église par la racaille pratiquant le terrorisme en France, il faut surtout pardonner, n’avoir aucune réaction négative, pratiquer un dialogue bienveillant et fraternel avec les terroristes, pardonner l’impardonnable à des gens qui ne demandaient pas le pardon et surtout ne pas lire le Coran, c’est trop compliqué ! Accepter que la femme doit être voilée, qu’elle doit rester à la maison ( Coran, Sourate XXXIII, 13, « Restez dans vos demeures ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’Islam » ) et qu’on ne puisse lui serrer la main car c’est un être impur, et qu’il faut corriger ( Coran, Sourate « An-Nisa‘», sur « les femmes », IV, verset 3 « épousez deux, trois ou quatre femmes » ; verset 34 « les hommes ont autorité sur les femmes, frappez-les »; verset 43, après avoir fait ses besoins ou touché une femme « lavez-vous » ). Conclusion : ces jeunes tueurs sont nos « frères » [ nos « grands frères » ]. Il faut développer le vivre ensemble, financer nous-même la construction des mosquées [ et interdire à tout autre de mettre la main à la poche ] et rémunérer les imams qui, n’en doutons pas, seront bienveillants envers les autres religions ( on perdra la référence au Coran : « Maudis- les » [ en ce qui concerne les juifs ], imprécation répétée trois fois de suite) ; ainsi qu’envisager les cents coups de fouet en public comme punition pour les récalcitrants et celles et ceux qui ont commis le péché de fornication cf. Coran, Sourate XXIV, « An-Nûr », « La Lumière », « Fustigez la fornicatrice et le fornicateur de cent coups de fouet administrés à chacun d’eux […] et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition ( verset 2 ). [ La fornication est une relation sexuelle en dehors du mariage ; mais celle-ci est permise avec une esclave, une prise de guerre, vierge ou mariée avant ( Coran, Sourate IV, 24 ). Rappelons que la prière quotidienne qui est le tout début du Coran, Sourate I, « L’ouverture », se termine par les mots suivants : « Ceux qui ont mérité la colère de Dieu [ les juifs ] et ceux qui se sont égarés [ les chrétiens ] ».
Le Cheik Si Boubakeur Hamza a donné une remarquable traduction commentée du Coran en deux volumes, mais il existe de très nombreuses traductions en français, en livre de poche, y compris une libanaise ( éditions Al-Burâq‘,référence au Voyage nocturne, l’Isrâ‘,de Mohamed jusqu’à Jérusalem sur une créature à tête de femme et au corps moitié mule, moitié cheval, Al-Burâq‘ très rapide [ Coran, XVII, I ] qui va le transporter de La Mecque à Jérusalem ). Dalil Boubakeur est son fils et est devenu à son tour le Recteur de la grande mosquée de Paris, Directeur du Conseil Français du Culte Musulman ( CFCM ). Je l’ai entendu, à la suite des événements terribles de Saint-Etienne-du-Rouvray, sur le parvis de l’Élysée, parler de la tolérance de l’Islam. Mais je ferais remarquer que c’est lui qui a intenté un procès à Charlie Hebdo, qu’il a perdu, à propos des caricatures de Mahomet reproduites du quotidien danois Jyllands- Posten, qui, à l’époque, était dirigé par Philippe Val. Je ferais remarquer également que Charlie Hebdo s’appelait avant Hara-Kiri et publiait à chaque numéro des caricatures très violemment anti-chrétiennes sans que ses satiristes ne se fassent assassiner.
Key Works : La promenade sanglante d’un camion blanc visant sadiquement la foule le 14 juillet 2016 à Nice, Philo blog 19 juillet 2016.
Attentats suicides, prise d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse, Philo blog 24 avril 2016.
Peut-on associer violence et sacré, religion et sagesse, ferveur et exaltation, dogme et fanatisme ? Philo blog 15 mars 2015.













Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 20:46

La promenade sanglante d’un camion blanc visant sadiquement la foule du 14 juillet 2016 à Nice.
En ces temps de fanatisme religieux : écraser sur la Promenade des anglais, à Nice, le 14 juillet 2016, à partir de 22 heures 45, hommes, femmes, enfants, avec un camion blanc comme la tunique blanche du « hadjdj » qui a fait le pèlerinage de La Mecque et de Médine, Mohamed Lahouaiej Bouhel, considéré par Daesch comme « Soldat de l’État Islamique » et qui s’est laissé poussé la barbe « en tant que symbole religieux », provoquant un carnage de quatre-vingt quatre morts et de trois cent blessés, nous ramène à l’idée qu’il voulait partir, sans dette ( vidant son compte en banque et vendant sa voiture ) et sans reproche, au paradis, qui s’ouvre pendant le mois de Ramadan ( juin / juillet 2016 ) [ prenons comme exemple l’attentat très meurtrier à Bagdad en Iraq, début juillet 2016, qui avait ce but ]. De plus, il y a l’art de la « Taqiya », « la Dissimulation », parfaitement comprise par ce chauffeur-livreur irascible de Nice, qui festoie au ciel avec des houris [ très belles femmes ] et des éphèbes ( Coran , Sourate 56, « Al Waqi’a », « L’Événement » ) [ étant donnée sa sexualité précédente « terrestre » ].
Key Works : Peut-on associer violence et sacré, religion et sagesse, ferveur et exaltation, dogme et fanatisme ? Philo blog, 15 mars 2015 ;
Attentats suicides, prises d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse, Philo blog 24 avril 2016 ;
Bonheur du fanatique et bonheur de décapiter, rage religieuse, enthousiasme, Hobbes, Shaftesbury, Philo blog 12 juin 2016 ;
Le cri des victimes, douleur et scandale, bonheur des injustes, Sade, Joseph de Maistre, Barthes, Philo blog 22 juin 2016 ;
Sade à l’origine de La Prise de la Bastille, criant depuis une des tours qu’on égorgeait les détenus, Philo blog 13 juillet 2016.








Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 10:56

Bonheur du fanatique et bonheur de décapiter, rage religieuse, enthousiasme, Hobbes, Shaftesbury.
Je continue la publication de l’article que j’avais écrit du 20 au 24 février 2006 par la partie qui concerne le bonheur du fanatique et où j’anticipais sans le savoir sur les événements du 7 janvier 2015 par le propos suivant : « quant à l’humour, il est à craindre que le fanatique en possède peu et même que toute caricature risque d’augmenter sa fureur »…Et, dès la deuxième phrase, je parlais de décapitation par rage religieuse, autre sujet devenu très actuel ! Le voici :
Hobbes consacre la moitié de son énorme ouvrage, Le Léviathan [ monstre qui représente la société ], à la religion. C’est qu’il a fui la guerre civile anglaise pleine de fureurs religieuses et de fanatiques dont les « prophéties » sont souvent la cause des événements, comme la décapitation du roi Charles Premier. « Il serait bien nécessaire d’être très circonspect et attentif avant d’obéir à la voix d’un homme qui, se prétendant prophète, réclame que nous obéissions à Dieu en suivant la voie qu’il nous dit, au nom de Dieu, être celle du bonheur. En effet, celui qui prétend enseigner aux hommes la voie d’une si grande félicité prétend les gouverner : en d’autres termes, les diriger et régner sur eux ; ce qui est une chose que tous les hommes désirent par nature : il sera donc à bon droit soupçonné d’ambition et d’imposture » ( Léviathan, III, 36, éditions Sirey p. 457- 458 [sur 780 pages] ). Mais il y a plus : « L’orgueil rend l’homme sujet à la colère, dont l’excès est une folie qu’on appelle rage et fureur […]. De là vient […] que la trop haute opinion qu’un homme a de lui-même […] sous le rapport de l’inspiration divine […] devient égarement et vertige […], que l’opinion qui professe avec véhémence la vérité d’une chose devient aussi de la rage, si elle est contredite par d’autres » ( Léviathan, I, 8, éditions Sirey, p.70 ). Et il ajoute : « quand l’idée qu’ils sont inspirés s’est emparée des gens, encore que l’effet de cette déraison ne se manifeste pas toujours, chez un individu isolé, par quelque action fantasque issue de cette passion, cependant quand beaucoup d’entre eux s’associent, la rage de la foule entière est manifeste. Quelle marque de folie plus éclatante peut-il y avoir, que de poursuivre ses meilleurs amis avec des vociférations, des coups et des pierres ? Et cependant, de tels actes restent en deçà de ce que fera une foule de cette sorte » ( Léviathan I, 8, éditions Sirey, p.71 ).
Shaftesbury fera le même constat, soixante ans plus tard, dans sa Lettre sur l’enthousiasme : « La panique peut gagner, le témoignage des sens se perdre comme dans un rêve, et l’imagination s’embraser, au point de réduire en cendres, en un instant, chaque parcelle de jugement et de raison. Les matières combustibles sont déjà disposées au-dedans, prêtes à prendre feu à la moindre étincelle, surtout lorsque la multitude est saisie par cet esprit » ( Lettre sur l’enthousiasme, section VI ). « Enthousiasme » est pris ici dans son sens étymologique, il signifie que la personne ou la foule se croit « remplie de Dieu » ( du grec « en Theos », d’où « en-thou-siasme » ). Mais alors quelle antidote appliquer ? Shaftesbury propose d’abord le ridicule comme épreuve de vérité, ce qui permettra de distinguer les vrais des faux prophètes au caractère mélancolique, et comme remède finalement l’humour. Nous pensons que cela ne saurait suffire : le ridicule ne peut provenir que d’un point de vue autre que, précisément, le fanatique ne partage pas. D’autre part la raillerie est-elle un bon critère de vérité ? Les moqueries et les plaisanteries court-circuitent toute réflexion sérieuse…S’il s’agit, maintenant, d’opposer un caractère enjoué et léger à un caractère mélancolique et sombre, un caractère n’est ni vrai ni faux, il est. Quant à l’humour, il est à craindre que le fanatique en possède peu et même que toute caricature risque d’augmenter sa fureur…Le bonheur du fanatique est dans l’opprobre qu’il endure et qui l’encourage à aller jusqu’au martyre…
Key Word : fanatisme, décapitation, fureur, rage religieuse, guerre civile, vociférations, lapidation, foule, enthousiasme, martyre.
Key Names : Hobbes, Shaftesbury.
Key Works : Patrice Tardieu, Bonheur de la racaille prolétarienne et de la canaille révolutionnaire, Marx, Baechler, Aristote, Philo blog 26 mai 2016 ; Attentats suicides, prise d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse, Philo blog 24 avril 2016 ; Mourir à la place de l’autre, rejoindre l’autre dans la mort, revenir à la vie sans l’autre, Verdi, Gluck, Philo blog 29 décembre 2015 ; Séduction érotique, biblique, politique, Judith et Holopherne, Artemisia Gentileschi, Lacan, Philo blog 28 novembre 2015 ; Jouissance du projet pour soi, agitation vaine du meneur de peuples, Sartre, Freud, Adler, Marx, Philo blog 21 août 2015 ; Monades toutes nues, Louis XIV et l’Empire ottoman, Informatique, N.Wiener, Philo blog 21 juin 2015 ; Libre arbitre absolu ou degrés de liberté, de l’indifférence à la poursuite du pire ? Descartes, Philo blog 29 mai 2015 ; Cœur supplicié, volé, Rimbaud pendant la Commune de Paris, aventures abracadabrantesques, Philo blog 2 mai 2015 ; Peut-on associer violence et sacré, religion et sagesse, ferveur et exaltation, dogme et fanatisme ? Philo blog 15 mars 2015 ; Aragon chantre des Organes de répression, Soljénitsyne poète et écrivain, Philo blog 19 février 2015 ; Prestige, pouvoir, richesse, comment obtenir les trois biens rares par nature, Jean Baechler, Mauss, Philo blog 24 avril 2013 ; Mariage, don et contre-don de femmes, alliance fondatrice, sinon guerre, esclavage, cannibalisme, Mauss, Montaigne, Philo blog 14 avril 2013 ; Échange avec les dieux, sacrifice d’esclaves, d’animaux, de biens précieux, potlatch, Moïse, Philo blog 10 avril 2013 ; Don et contre-don agonistique des sociétés idylliques premières, Marcel Mauss, la dette, Philo blog 8 avril 2013 ; Négation, nuit de l’esprit, néant vide, effroyable, regarder dans les yeux de l’autre, Hegel, Philo blog 16 décembre 2012 ; Crimes hébétés de l’insurrection populaire, le machiavélisme, Sade, Philo blog 14 septembre 2012 ; Jouissance et crime, état de nature, Sade contre Hobbes, Philo blog 10 septembre 2012 ; Kénose de l’Être, Néant, liberté absolue et mort, crucifixion du réel, la Terreur, la Révolution, Philo blog 4 juin 2012 ; Obéissance aveugle, sacrifice religieux, Abraham et son fils, immolation, angoisse, Sébastien Castellion, Le Caravage, Philo blog 2 avril 2012 ; Impossibilité de connaître une personne, méthode utraquistique, ombre, l’un et l’autre, Philo blog, 8 mars 2012 ; La politique ou l’art d’entretenir les troupeaux, Platon, Philo blog 4 décembre 2011 ; L’homme est un loup pour l’homme, l’état de nature, l’état social, Hobbes, Spinoza, Rousseau, Philo blog 15 novembre 2011 ; Casanova, le peuple et la démocratie, Philo blog 8 novembre 2011 ; Lacan, le crime sadique des sœurs Papin, Philo blog 18 octobre 2011.
Thomas Hobbes, Léviathan. Shaftesbury, Lettre sur l’enthousiasme.




Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 19:27

Attentats suicides, prise d’otages, bombes humaines, pirates de l’air, imagination perverse.
Les événements du 7 janvier 2015 ( tuerie des caricaturistes de Charlie Hebdo ), du 13 novembre 2015 ( assassinat des spectateurs du Bataclan et de consommateurs aux terrasses de café ), du 22 mars 2016 ( explosions à l’aéroport et dans le métro de Bruxelles ) ont horrifié les français et une partie du monde. Pourtant ces attentats politico-religieux ne sont pas nouveaux. Le 25 juillet 1995, dans le métro à Paris, explosait une bouteille de gaz avec des clous ; le 7 février 1984 sont assassinées, sur les Champs-Élysées, deux personnalités opposées au régime iranien. En octobre 2001, cinq universitaires mathématiciens sont arrêtés pour leur projet contre le stade de France pendant le match de football France/ Algérie. La Belgique, depuis les années 1990, sert de plaque tournante et de base arrière ; le « groupe des Bruxellois », constitué de jeunes délinquants idéologisés, est arrêté en février 2003. Au Maroc, à Casablanca, les 15 et 16 mai 2003 se produisent cinq attentats-suicides faisant quarante quatre morts et une centaine de blessés dans des restaurants, perpétrés par des jeunes gens sexuellement frustrés ( ils devaient se contenter de sodomiser des petits garçons déguisés en filles ) rêvant du paradis promis où ils obtiendraient des femmes à la peau blanche ; venus, en face de la voie rapide, du bidonville. En Russie, ce sont les tchétchènes qui frappent. Le 24 août 2004, des femmes avec une ceinture d’explosifs, passent sans problème les détecteurs de l’aéroport et se font exploser en plein vol avec les passagers et l’équipage. D’autres femmes voilées, ceinturées de pains de plastique explosif, prennent en otage sept cent cinquante spectateurs du théâtre de la Doubrovska, le 23 octobre 2002, avec un commando armé qui fait mourir cent vingt neuf personnes par inhalation d’un gaz toxique ! Mais déjà le 14 juin 1995, il y avait eu la prise d’otages de l’hôpital de Boudennovsk, soit mille cinq cent personnes, le personnel médical et les malades ! Et le cauchemar recommence le premier et deuxième septembre 2004, avec cette fois une école primaire à Beslan, la majorité des enfants n’ont pas quatorze ans ! En Espagne, le 11 mars 2004, sont commis dix attentats simultanés qui visent quatre trains de voyageurs à Madrid, mais ce n’est pas le fait des séparatistes basques ! Bilan, deux cents morts et mille cinq cent blessés. En Grande Bretagne, qui est d’une indulgence insigne envers les prédicateurs, le 7 juillet 2005, à l’heure de pointe, trois « bombes humaines » se font exploser dans trois rames de métro de Londres et, une heure plus tard, cela recommence dans un bus à deux étages. Aux Pays-Bas, Théo van Gogh est assassiné, le 2 novembre 2004, pour avoir diffusé un court-métrage à la télévision, protestant contre la condition des femmes soumises aux prescriptions du Coran, en particulier la Sourate quatre, « An-Nisa‘ » ( « Les Femmes » ). Un des lieux remarquables de l’amusement international ( plage, piscines, restaurants, boîtes de nuit ) est sans doute Bali, petite île qui fait partie de l’Indonésie, dite « l’île aux seins nus » ( en réalité, on ne voyait que ceux de rares et très vieilles balinaises, si on les apercevait, car c’était plutôt les femmes venues d’Europe ou d’Australie qui osaient les montrer ). C’est dans ce lieu « paradisiaque » que se produisit le 12 octobre 2002 une explosion contre une discothèque de Kuta Beach qui creusa un cratère d’un mètre cinquante de profondeur, soufflant les vitres dans un rayon de plus de deux kilomètres, tuant deux cent deux personnes et en blessant trois cent vingt six. Cette agression est ce qu’on appelle un « attentat à double détente » : une bombe produit un mouvement de panique qui dirige la foule vers le lieu d’une autre, retardée de quelques secondes et couplée à des bonbonnes de gaz ; avec, en plus, une camionnette « en panne » qui bloque la rue ( la « Jalan Legian » bien connue des touristes), ce qui demande beaucoup de repérage, de planification, de technologie et d’expertise informatique. Rappelons enfin que quinze des dix-neuf pirates de l’air du 11 septembre 2001 étaient saoudiens, de famille très aisée, entrés en Amérique avec des visas en règle ; il n’y avait qu’un seul franco-marocain à s’être fait arrêté un mois avant, son visa étant périmé ( sic !), et qui s’entraînait sur des simulateurs de vol de Boeing 747, ne voulant apprendre qu’à décoller, couper la pressurisation des passagers et arrêter ce qui permet de géolocaliser l’appareil ! Parmi tous ceux qui ont conçu, financé, préparé et agi dans cette opération, il est le seul à avoir été inculpé dans un procès et condamné à la prison. L’embrasement puis l’écroulement des deux tours jumelles du World Trade Center de New York et autres dommages, ont fait deux mille neuf cent quatre vingt morts par la volonté humaine destructrice ( passagers des quatre avions détournés ; employés, visiteurs ; pompiers, policiers ; civils, militaires ), sans compter tous ceux qui ont inhalé le millier de tonnes d’amiante ( qui enveloppait les tuyaux des bâtiments ).
Quelle conclusion tirer de tout cela ? Chercher à endiguer une force passionnelle politico-religieuse, c’est l’exacerber ; la laisser se développer, c’est l’encourager et créer des vocations et des complicités.
Key Word : politique, religion, passion, volonté, imagination, destruction.
Key Names : Charlie Hebdo, Bataclan, Bruxelles, Belgique, France, les Champs-Élysées, stade de France, Maroc, Casablanca, Russie, théâtre Doubrovska, hôpital de Boudennovsk, école primaire de Beslan, Espagne, Madrid, Grande Bretagne, Londres, Pays-Bas, Indonésie, Bali, Kuta Beach, Jalan Legian, Amérique, World Trade Center.
Key Works : Patrice Tardieu, Religion positiviste, socratique, chrétienne, islamique, juive, bouddhiste, klossowskienne, Philo blog 26 août 2007 ; Obscénité et violence à l’origine du monde, Philo blog du 12 février 2008 au 4 avril 2008 ; La guérison du démoniaque, Bourdon, Philo blog du 30 septembre 2008 au 10 octobre 2008 ; La jouissance inhumaine, Sade, Lacan, Hegel, Philo blog 12 et 13 janvier 2009 ; Candaulisme, Nyssia callicysthe, Philo blog du 16 janvier 2009 au 7 mars 2009 [ histoire de Gygès le lydien ] ; Fantasme, mythe, exil, Philo blog du 13 mars 2009 au 23 mars 2009 ; Guerre et sexe, Philo blog 22 février 2011 ; War and Sex, contrivance and might, trickery and deception, Philo blog 9 march 2011 ; Judaïsme, Islam, christianisme, hégélianisme face à Jésus et Marie, Philo blog 2 juin 2012 ; Lumière éclatante sur les rapports sexuels, mariage, le « champ » de la femme, Mauss, Malinowski, Philo blog 16 avril 2013 ; Scènes lascives avec les tout petits pieds des chinoises, supérieures aux aphrodisiaques, Philo blog 23 novembre 2014 ; Luxure de l’attouchement et pudeur du pied érotique, Dieu et son Ashérah, Philo blog 30 novembre 2014 ; Karl Marx et la question juive après l’attentat de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, Philo blog 19 janvier 2015 ; La flagellation qui provoque la honte en public comparée à l’exhibitionnisme, Havelock Ellis, Philo blog 29 janvier 2015 ; Peut-on associer violence et sacré, religion et sagesse, ferveur et exaltation, dogme et fanatisme ? Philo blog 15 mars 2015 ; L’amour, l’ennui, le cœur et la raison, les passions, Dieu, Pascal, Heidegger, le chevalier de Méré, Philo blog 5 avril 2015 ; Amours passionnées, chercher sa moitié, monogamie, polygamie, tragédie, catharsis, Philo blog 9 mai 2015 ; Monades toutes nues, Louis XIV et l’Empire ottoman, Informatique, Leibniz, N.Wiener , Philo blog 21 juin 2015 ; Mourir à la place de l’autre, rejoindre l’autre dans la mort, revenir à la vie sans l’autre, Verdi, Gluck, Philo blog 29 décembre 2015.

Platon, La République, II, 359 b - 360 d [ histoire de Gygès le lydien, problème du juste et de l’injuste : si on est « invisible », alors on peut tout commettre impunément ! ] ; Descartes, Les passions de l’âme [ ce qui « remue » l’âme ] ; Hegel, Phénoménologie de l’esprit [ la dialectique des civilisations ; la terreur et « la furie de la destruction » ].







Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 00:28

L’inhumanité dans l’humain, la banalité du mal, portrait du bourreau, les khmers rouges

Le témoignage de François Bizot dans le Silence du Bourreau est particulièrement poignant car il traite de l

inhumanité de lhumain.

Avant lui, il y avait eu le Rapport sur la banalité du mal dHannah Arendt qui montrait comment cet homme qui avait tout raté dans sa vie, Eichmann, qui sétait engagé dans le Parti Nazi sans en connaître la doctrine, « nétait pas un monstre » mais « un clown ». Elle sinterrogeait sur « lindicible, limpensable banalité du mal ».

Et, avant elle, Joseph de Maistre avait fait un portrait saisissant du bourreau ( les Soirées de Saint-Pétersbourg ) avec cette réflexion : « Cette tête, ce cœur sont-ils faits comme les nôtres ? Ne contiennent-ils rien de particulier et détranger à notre nature ? [] Il est fait comme nous extérieurement; il naît comme nous. [] Il dit dans son cœur : Nul ne roue mieux que moi.[] Est-ce un homme ? Oui ».

Mais le cas du Cambodge nous touche puisque cest en France quon a fait de Pol Pot un révolutionnaire fanatique, et que Khieu Samphân, théoricien de « lAngkar » ( « lOrganisation Révolutionnaire »), était à la Faculté de Montpellier en 1955 et publia sa thèse sur la paysannerie où il soutint que les villes sont des « sangsues » pour les campagnes, origine de lidée meurtrière de la déportation des citadins dans les « champs » de la mort, utopie dun étudiant à lUniversité française ! Il rejoindra les Khmers rouges en 1967.

Quant à Douch, de son vrai nom Kang Kek Ieu, il sest illustré au Centre d’extermination M13 ( où a été François Bizot, seul rescapé ), puis au S21 où, pour obtenir de soi-disant aveux, on arrachait les ongles, on écorchait vivant les détenus , qui a occupé le local même du Lycée français de Phnom Penh, où il y eut 17000 personnes torturées à mort et 6 survivants. Douch a noté dans un registre: « frappe le détenu jusquà ce quil ne reste plus que poussière ». Parmi les survivants, il y eut le peintre Van Nath. Lui aussi eut lhabileté de parler à Douch qui discourait sur Van Gogh et Picasso, mais surtout il fit ses portraits avec douceur et respect. Douch voulait que son visage soit de couleur rose comme la peau lisse et fine dune jeune vierge !

Ceci mamène à dire quil ny a pas seulement le rôle dune « idéocratie » ( lidéologie au pouvoir ) qui disculperait les individus de toute culpabilité, mais responsabilité personnelle puisque Douch a décidé de sauver ou non quelques vies. Le mot employé nétait pas « tuer » mais « anéantir » ( « kamtech ») les détenus après les avoir torturés. Comme un des gardes ( Choueng Ek ) le dit : « nous nous appliquions à lanéantissement ». Douch surveillait et attendait lexécution.

Le procès de Douch sest ouvert le 13 août 2008, a abouti à une condamnation, en 2010, de 35 années de prison réduites à 19. François Bizot y a témoigné mais cela a eu pour effet de « disculper » dune certaine manière Douch au profit dun système idéologique responsable de tout, et du fait de dire que Douch est un « homme comme nous » a engendré cette idée dune inhumanité inscrite dans lhumanité, dans le bourreau comme dans la victime comme François Bizot lui-même.

Jaimerais dire un mot sur la conversion au catholicisme de Douch. Sil était resté bouddhiste, la sanction était terrible : son Karma et son Samsara ( réincarnation dans la prochaine vie en fonction de ses actions dans celle-ci ) eussent été horribles. Il vaut mieux se convertir à une religion du pardon. Ta Mok, « Frère n°6 », surnommé « le boucher », avait été bonze. Il est mort sans avoir été jugé le 21 juillet 2006.

Patrice Tardieu

Key word

: inhumanité de l’humain, banalité du mal, pas un monstre mais un clown, l’indicible impensable banalité du mal, le bourreau est-il comme nous ? Oui, révolutionnaire fanatique, origine de l’idée meurtrière de la déportation des citadins dans les champs de la mort, centre d’extermination, torture pour obtenir de soi-disant aveux, le bourreau Douch voulait que son visage soit comme celui d’une jeune vierge, l’idéocratie, l’idéologie au pouvoir mais responsabilité personnelle, non pas tuer mais anéantir, disculpé au profit d’une idéologie et d’une inhumanité de l’être humain, conversion religieuse du bourreau.

Key names

: François Bizot, Joseph de Maistre, Hannah Arendt, Eichmann, Khieu Samphân ( Théoricien de l’Organisation Révolutionnaire [« Angkar »] khmer rouge, Président du Kampuchéa Démocratique ), Douch ( Directeur du camp de torture S21 ), Choueng Ek ( un garde-exécuteur au camp S21 ), Ta Mok ( « le boucher » ), Vanh Nath (peintre survivant ).

Key works : le Silence du Bourreau

( François Bizot ), les Soirées de Saint-Pétersbourg ( Joseph de Maistre ), Eichmann à Jérusalem rapport sur la banalité du mal ( Hannah Arendt ), « S21, la machine de mort khmère rouge »( Rithy Panh ) documentaire ( DVD ) où l’on voit de nombreux gardes-exécuteurs mimer leurs actions et le peintre survivant Vanh Nath, le Pays des tigres disparus émission de France-Culture avec un long entretien de Laure de Vulpien avec Khieu Samphân où il affirme n’avoir aucun regret ni aucune excuse à donner, il refuse le terme de « génocide » et la qualification de Pol Pot comme « ogre » ayant dévoré ses « enfants ».

 

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 23:52

Casanova, le peuple et la démocratie, Hobbes, Rousseau, Voltaire

Casanova a beaucoup écrit sur les femmes mais il a aussi des opinions sur le peuple. Il a rencontré Voltaire et Rousseau. Rappelons que pour Rousseau « il n’a jamais existé de véritable Démocratie et il n’en existera jamais. Il est contre l’ordre naturel que le grand nombre gouverne et que le petit soit gouverné.[…] S’il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes » ( Du Contrat Social, livre III, chap.IV De la Démocratie ).

Casanova se réclame de Hobbes : le sage gouvernement doit maintenir le peuple par les « digues » de l’autorité. Casanova va même plus loin : il faut contenir cet « esprit de rébellion » qui fleurit surtout dans toute grande ville, endormir cet esprit démocratique, utiliser la superstition pour le faire obéir car le peuple « n’est qu’un animal d’une grandeur immense qui ne raisonne pas » ( Casanova reprend l’image hobbienne du léviathan, monstre symbole de la société ). En effet le peuple est semblable partout, « il n’a ni lois, ni système, ni religion; ses dieux sont le pain, le vin et la fainéantise ». Finalement le peuple ne « peut être heureux qu’écrasé, foulé, tenu en laisse ». Pourquoi ? C’est que «  tout peuple est une union de bourreaux » écrit Casanova.

Key word

: les femmes, le peuple, il n’a jamais existé de véritable démocratie et il n’en existera jamais, contre l’ordre naturel, le grand nombre, le petit nombre, seul un peuple de dieux se gouvernerait démocratiquement, un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes, maintenir le peuple par des digues, l’esprit de rébellion partout dans les grandes villes, esprit démocratique, la superstition, le peuple est un animal d’une grandeur immense qui ne raisonne pas, image hobbienne du léviathan monstre symbole de la société, le peuple n’a ni lois ni système ni religion, les dieux du peuple sont le pain le vin et la fainéantise, le peuple ne peut être heureux qu’écrasé foulé tenu en laisse, tout peuple est une union de bourreaux.

Key names

: Casanova, Voltaire, Rousseau, Hobbes.

Key works : Léviathan

( Hobbes ), Du Contrat Social, livre III, chap.IV De la Démocratie ( Rousseau ), Dictionnaire philosophique ( Voltaire ), Histoire de ma vie ( Casanova ).

Patrice Tardieu

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans politique et religion
commenter cet article

Articles Récents

Liens