Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 12:39

L’exhibitionnisme, jouissance sexuelle absurde; substitution de la monstration à l’action.
Un autre problème sexologique est celui de l’exhibitionniste car sa jouissance sexuelle semble quelque peu absurde : il ne recherche en aucun cas une relation, il expose à toute vitesse ses parties génitales puis disparaît ! Le sexologue Albert Moll, dans ses Recherches sur la Libido, soutenait que c’était dénué de sens et qu’il faudrait éclaircir cette « folie ». Mais l’autre fondateur de la sexologie, Havelock Ellis, propose l’explication suivante : c’est un acte fondamentalement « symbolique » [ je dirais au sens platonicien du « sumbolon », de la « conjonction de deux choses »]. Ce serait un « renversement [ je précise : « perversio » en latin ] de la courtisation [ le fait de courtiser ] »: « l’exhibitionniste découvre les organes du sexe masculin devant un témoin féminin et c’est dans le choc éprouvé par la pudeur sexuelle de ce témoin, et dans sa réaction au spectacle, que l’exhibitionniste trouve un substitut aux émotions produites d’ordinaire par le coït normal ». A l’appui, il donne divers exemples. Un homme alors qu’il se déshabillait dans une cabine de bains, constata que la voisine l’observait à travers une fente. Cela lui fit de l’effet et se produit alors la « conjonction » entre la vue de son membre par une inconnue et l’excitation supposée de celle-ci. L’acte exhibitionniste se substitue à l’acte sexuel ! Key Word : sexologie, exhibitionnisme. Key Names : Albert Moll, Havelock Ellis, Platon. Key Works : Albert Moll, Recherches sur la Libido.( Untersuchungen über die Libido sexualis ), Havelock Ellis, Études de Psychologie Sexuelle. Platon, Banquet, 192 d. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 14:19

Un grand débat sur la Nature a eu lieu le samedi 24 janvier 2015. Le seul problème est que les trois participants ont oublié le sujet ! Il y avait le marxiste de service qui a parlé de la lutte des classes, une autre personne qui a essayé de définir le sacré, une troisième qui a pris la parole sur la faute rejetée sur autrui. On est resté sur la question de la « maisonnée » ( c’est-à-dire, en grec, « l’écologie » ) dont s’occupent beaucoup les femmes selon la deuxième protagoniste. Mais où est donc, dans tout cela, la « Phusis » [ la « Nature »] ? Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU
commenter cet article
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 00:34

L’enlèvement d’Europe par un taureau blanc, Léda amoureuse d’un cygne, la flûte de Pan.
Nous avons vu la curiosité du pape Alexandre VI et de sa fille Lucrèce Borgia pour le coït de six chevaux de course avec deux juments. Quelle leçon peut en tirer un sexologue comme Havelock Ellis ? « L’accouplement des grands animaux est souvent un spectacle violent et magnifique, et qui, bien loin d’être obscène, a vivement intéressé des personnes de haute culture ». Disons que de nos jours dans certains cirques, comme celui parfois de Zingaro, cela est donné à tout public. Ajoutons que la « zooérastie » [ « amour pour les animaux » ] ne date pas d’aujourd’hui, la mythologie gréco-latine et l’art ne cessent de reprendre ce thème : Europe, fille d’un roi de Phénicie, n’hésite pas à monter sur le dos d’un taureau blanc qui l’enlève. Ce rapt érotique mouvementé est somptueusement représenté sur le tableau de Véronèse. Léda, femme d’un roi de Sparte, est séduite par un cygne, comme le montre le tableau de Léonard de Vinci ou celui de Corrège. Le dieu phallique d’Arcadie, Pan, sans doute après les amours caprines d’Hermès, naît avec les pieds et les cornes d’un bouc; ce « faune » est le compagnon de Dionysos et il invente la flûte à sept tuyaux, appelée « flûte de Pan ». Key Word : sexologie, zooérastie. Key Names : Havelock Ellis, Véronèse, Léonard de Vinci, Corrège. Key Works : Patrice Tardieu, Les pisseuses dans l’art, rayon de lumière sur un jet dans l’obscurité, érotisation de la miction, Philo blog du 07/01/2015; Picasso .Suzanne surprise au bain par deux vieillards. Le Livre de Daniel, Philo blog du 18/01/2015 ; Excitation voluptueuse de regarder l’accouplement de chevaux, Alexandre VI et Lucrèce Borgia, Philo blog du 19/01/2015. Véronèse, L’enlèvement d’Europe ( Palais ducal de Venise ). Léonard de Vinci, Corrège, Léda. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 14:30

Karl Marx et la question juive après l’attentat de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes.
Je viens d’entendre ce matin sur France-Culture une préparation à l’épreuve écrite du Baccalauréat tiré de La Question Juive de Marx qui est stupéfiante puisque, après l’attentat contre l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes et la tuerie de juifs, le professeur n’en dit un mot, et ne change en rien son explication de texte. Nous aurons droit à une référence à Robin des Bois, fiction absolue (comme l’avait montré La Fabrique de l’Histoire d’Emmanuel Laurentin ) ! Éclairons ce pamphlet anti-sémite de Marx de 1843, précédé de peu par celui de Bruno Bauer. Le cinq mai 1842 le ministre de l’Intérieur du gouvernement prussien Rochow annonce qu’il prépare une loi pour donner enfin l’égalité des droits et l’émancipation aux juifs. C’est à ce moment là que Marx décide de critiquer la Déclaration des Droits française et se lance dans sa diatribe : « Quel est le fond profane du judaïsme ? Le besoin pratique, l’utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L’argent. Eh bien, en s’émancipant du trafic et de l’argent, par conséquent du judaïsme réel et pratique, l’époque actuelle s’émanciperait elle-même » ( p.49, édition 10/18 ). Il n’est pas nécessaire de toujours connaître le contexte, mais ici cela me semble indispensable. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 00:16

Excitation voluptueuse de regarder l’accouplement de chevaux, Alexandre VI et Lucrèce Borgia.
Un autre sujet d’étude pour le sexologue Havelock Ellis est la « zooérastie », mot inventé par Krafft-Ebing, que l’on pourrait traduire étymologiquement par « amoureux des bêtes », car, selon ce dernier, caresser la fourrure d’un animal ferait le même effet que celui « de la chevelure, des nattes, du velours et de la soie », provoquant une « excitation voluptueuse » si bien que Krafft-Ebing range dans le fétichisme cette action ! Albert Moll conteste de la mettre dans cette catégorie car l’équitation peut provoquer une semblable excitation [ pensons à la dame qui chevauche Aristote, "equus eroticus" ! ] sans qu’il s’agisse de fétichisme proprement dit [ je renvoie aux articles de mon Philo blog ]. Par contre le spectacle de l’accouplement d’un étalon et d’une jument a toujours fasciné, qu’Havelock Ellis range dans le groupe de la « zoophilie mixoscopique » [ le fait « d’aimer regarder le commerce intime des bêtes »]. Il note: « on a souvent constaté que la copulation des animaux est un spectacle extrêmement mystérieux et intéressant pour nos enfants, tant garçons que filles. Rien d’étonnant à cela; car ce spectacle leur donne l’intuition qu’il s’agit d’un acte naturel dont on leur fait, à eux, un secret; mais c’est là un secret dont ils sentent en eux-mêmes quelques éléments intimes ». D’après le « Diarium » [ « Journal » ] célèbre du secrétaire du pape Alexandre VI ( Rodrigo Borgia ), six chevaux de course furent conduit à coïter avec deux juments dans une cour pendant que ce politique rusé et sa fille, d’une grande beauté, Lucrèce Borgia, sœur de César Borgia, héros de Machiavel, les observaient d’un balcon du Vatican ! Le roi de France François premier dont Jean Clouet a peint sur bois le portrait, à la même époque, aimant les divertissements scabreux, et voulant satisfaire la curiosité des dames de la cour, les emmenait, dans la forêt de Saint-Germain, voir les biches et les cerfs en rut ! Key Word : sexologie, zoophilie mixoscopique. Key Names : Havelock Ellis, Krafft-Ebing, Albert Moll, Aristote, Machiavel ; Rodrigo, César et Lucrèce Borgia. Key Works : Patrice Tardieu, Le fétichisme de la culotte, le cul des voitures, « Shake your booty ». Freud. Philo blog 07/10/2014. Fétichisme du pied, celle qui s’avance avec une démarche souple et tranquille, la vie, l’existence, Philo blog 10/10/2014. Passions des fétichistes: sein, nattes, soulier, linge touchant le corps de la femme, et autres articles, Philo blog du 18/10/2014 au 30/11/2014. L’être qui vit dans la passion ne peut raisonner, il n’a ni vice ni vertu. Aristote monté et bridé. Philo blog 14/12/2014. Passion érotique des étoffes chez la femme, Gaëtan Gatian de Clérambault, Philo blog 02/11/2012. Machiavel, Le Prince. Patrice Tardieu

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 01:36

Picasso. Suzanne surprise au bain par deux vieillards. Le Livre de Daniel.
Toujours dans l’optique sexologique, j’attirerais l’attention sur La Pisseuse, toile de Picasso immédiatement reconnaissable, d’une baigneuse se soulageant sur la plage ! Et, du même ( mais c’est une aquatinte et eau-forte sur cuivre ) Pisseuse surprise par deux vieillards qui est sans doute un clin d’œil à Suzanne surprise par deux vieillards de ses illustres prédécesseurs : Véronèse, Rembrandt, Rubens, Van Dyck, Tintoret…histoire tirée du chapitre XIII, 1- 64, deutérocanonique, du Livre de Daniel. La voici : Suzanne est une très belle femme mariée convoitée par deux juges âgés; un jour où il fait très chaud, elle a envie de prendre un bain dans son parc dont elle ordonne à ses servantes de fermer les portes et d’aller chercher de l’huile et des parfums, toutes ignorant que les deux vieillards y sont dissimulés, à l’affût. Ils surgissent et lui font le chantage suivant : nous dirons que tu les a éloignées exprès pour recevoir un amant, si tu ne nous cèdes pas ! Finalement Daniel va confondre de faux témoignage les deux scélérats pris séparément car ils se contredisent sur le lieu où se serait déroulé l’adultère qui n’était qu’une projection de leur propre désir ! Key Word : sexologie, projection des désirs. Key Name : Picasso. Key Works : Patrice Tardieu, Picasso, les paraboles, Philo blog du 06/05/2008 au 27/05/2008 et le 15/12/2008 ; Seins : l’idole et l’icône ( 2 ) « sculpture à la Picasso », Philo blog du 6/01/2009. Picasso, la Pisseuse ; Pisseuse surprise par deux vieillards. Véronèse, Rubens, Van Dick, Tintoret, Suzanne au bain ( titre habituel ). Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:24

Etant donnés les événements actuels, je rappelle que j'ai publié un article intitulé : Religion positiviste, socratique, chrétienne, islamique, juive, bouddhiste, klossowskienne. Gages et gageure de l'engagement religieux ; sur mon Philo blog du 26/08/2007. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 00:40

Les pisseuses dans l’art, rayon de lumière sur un jet dans l’obscurité, érotisation de la miction.
Les « belles pisseuses », voilà un nouvel objet d’étude pour le sexologue Havelock Ellis. Il se penche sur le célèbre peintre hollandais de La Ronde de Nuit mais aussi graveur de l’Alcôve (où un couple s’unit sexuellement), de Joseph et la femme de Putiphar ( où celle-ci, tout le bas de son corps dénudé, essaie de le retenir pour qu’il lui fasse l’amour ) et du Moine ( où celui-ci s’accouple à une glaneuse dont on ne voit que les genoux ! ): « L’eau-forte de Rembrandt, communément appelée La Femme qui pisse, est un bel essai de faire briser des rayons de lumière sur un jet partiellement resté dans l’obscurité, thème artistique qui est indemne de toute obscénité ». Il y oppose le cas suivant : « un jeune homme qui invitait des jeunes filles à danser mi-nues chez lui, à sauter et à uriner devant lui, ce qui lui procurait l’éjaculation, est au contraire un exemple typique de symbolisme urolagnique [ érotisation de la miction ] ». Il donne aussi l’exemple d’un jeune russe de vingt-sept ans qui cherchait à se trouver dans une situation où ses aventures amoureuses l’amenaient à recevoir le pipi dans la bouche. Je signalerais que le magistral tableau de Jordaens, Le Roi Candaule, Gygès et la Reine Nyssia ( vue nue de dos rentrant dans son lit à baldaquin aux lourdes tentures, les deux personnages masculins, épiant la reine callipyge, pleins de désir ) qui vient sans doute d’épancher sa vessie avant de se coucher car il y a un rutilant pot de chambre à ses pieds ! Key Word : sexologie, symbolisme urolagnique. Key Names : Havelock Ellis, Rembrandt, Jordaens. Key Works : Patrice Tardieu, Candaulisme : Nyssia callicysthe [ belle en sexe ] philo blog du 16/01/2009 au 09/08/2009. Havelock Ellis, Études de Psychologie Sexuelle. Rembrandt, l’Alcôve, Joseph et la femme de Putiphar, le Moine, la Femme qui pisse. Jordaens, le Roi Candaule, Gygès et la Reine Nyssia. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 00:18

Belles pisseuses dans l’art, rayon de lumière sur un jet dans l’obscurité, érotisation de la miction.
Les « belles pisseuses », voilà un nouvel objet d’étude pour le sexologue Havelock Ellis. Il se penche sur le célèbre peintre hollandais de La Ronde de Nuit mais aussi graveur de l’Alcôve (où un couple s’unit sexuellement), de Joseph et la femme de Putiphar ( où celle-ci, tout le bas de son corps dénudé, essaie de le retenir pour qu’il lui fasse l’amour ) et du Moine (où celui-ci s’accouple à une glaneuse dont on ne voit que les genoux ! ): « L’eau-forte de Rembrandt, communément appelée La Femme qui pisse, est un bel essai de faire briser des rayons de lumière sur un jet partiellement resté dans l’obscurité, thème artistique qui est indemne de toute obscénité ». Il y oppose le cas suivant : « un jeune homme qui invitait des jeunes filles à danser mi-nues chez lui, à sauter et à uriner devant lui, ce qui lui procurait l’éjaculation, est au contraire un exemple typique de symbolisme urolagnique [ érotisation de la miction ] ». Il donne aussi l’exemple d’un jeune russe de vingt-sept ans qui cherchait à se trouver dans une situation où ses aventures amoureuses l’amenaient à recevoir le pipi dans la bouche. Je signalerais que le magistral tableau de Jordaens, Le Roi Candaule, Gygès et la Reine Nyssia ( vue nue de dos rentrant dans son lit à baldaquin aux lourdes tentures, les deux personnages masculins, épiant la reine callipyge, pleins de désir ) qui vient sans doute d’épancher sa vessie avant de se coucher car il y a un rutilant pot de chambre à ses pieds ! J’attirerais enfin l’attention sur La Pisseuse, toile de Picasso immédiatement reconnaissable, d’une baigneuse se soulageant sur la plage ! Et, du même ( mais c’est une aquatinte et eau-forte sur cuivre ) Pisseuse surprise par deux vieillards qui est sans doute un clin d’œil à Suzanne surprise par deux vieillards de ses illustres prédécesseurs : Véronèse, Rembrandt, Rubens, Van Dyck, Tintoret…histoire tirée du chapitre XIII, 1- 64, deutérocanonique, du Livre de Daniel. La voici : Suzanne est une très belle femme mariée convoitée par deux juges âgés; un jour où il fait très chaud, elle a envie de prendre un bain dans son parc dont elle ordonne à ses servantes de fermer les portes et d’aller chercher de l’huile et des parfums, toutes ignorant que les deux vieillards y sont dissimulés, à l’affût. Ils surgissent et lui font le chantage suivant : nous dirons que tu les a éloignées exprès pour recevoir un amant, si tu ne nous cèdes pas ! Finalement Daniel va confondre de faux témoignage les deux scélérats pris séparément car ils se contredisent sur le lieu où se serait déroulé l’adultère qui n’était qu’une projection de leur propre désir ! Key Word : sexologie, symbolisme urolagnique. Key Names : Havelock Ellis, Rembrandt, Jordaens, Picasso. Key Works : Patrice Tardieu, Picasso, les paraboles, Philo blog du 06/05/2008 au 27/05/2008 et le 15/12/2008. Candaulisme : Nyssia callicysthe [ belle en sexe ], Philo blog du 16/01/2009 au 09/08/2009. Mystère féminin, se donner tout en se dérobant, sa puissance est son altérité. Caravage Rembrandt. Philo blog du 18/12/2013. Havelock Ellis, Études de Psychologie Sexuelle. Rembrandt, l’Alcôve, Joseph et la femme de Putiphar, le Moine, la Femme qui pisse. Jordaens, le Roi Candaule, Gygès et la Reine Nyssia. Picasso, la Pisseuse ; Pisseuse surprise par deux vieillards. Véronèse, Rubens, Van Dick, Tintoret, Suzanne au bain ( titre habituel ). Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 23:36

L’être qui vit dans la passion ne peut raisonner, il n’a ni vice ni vertu. Aristote monté et bridé.

Les représentations d’Aristote en « cheval érotique » ( « equus eroticus » ), traversent les siècles, ne se situent pas seulement dans les Églises et les Chapelles. Au Moyen-Âge on trouve aussi un coffret d’ivoire de la ville de Florence, où l’on voit la femme monter en amazone, les deux jambes du même côté, sur le dos d’Aristote à quatre pattes, Alexandre les regardant d’un créneau de château fort. Au seizième siècle, une gravure de Lucas de Leyde nous montre la cavalière avec une chevelure abondante et une coiffe recherchée, je dirais mi-d’Orient, mi-grecque, dans une longue robe très serrée à la taille et sous la poitrine, une ceinture de gros bijoux tombant sur le ventre, brandissant un fouet de la main droite et de l’autre retenant les rênes du mors aux dents qu’Aristote prend au sens propre comme au sens figuré puisqu’il se laisse emporter par le désir et la passion amoureuse. L’auguste philosophe, qui n’est plus tout jeune comme Alexandre le Grand sa « pupille », se met à faire la monture sous la férule autoritaire de sa maîtresse femme ! On sait que l’épouse de Socrate n’était pas non plus d’humeur facile ! Ceci dit, Aristote est ici coiffé d’un turban, ce qui laisse à penser de l’influence d’un conte oriental, le vizir « sellé » et « bridé » comme un cheval. Une autre gravure du seizième siècle, de Hans Baldung Grien nous montre la femme, qui n’a gardé que sa coiffe, entièrement nue sur un Aristote âgé à la longue barbe, le front très dégagé mais toujours le mors aux dents, le fouet menaçant son postérieur, n’ayant lui non plus aucun vêtement, les yeux tournés vers les spectateurs, pendant qu’un petit personnage du haut d’une grande bâtisse observe le couple en mouvement. Il y a un mur jouxtant celle-ci avec une niche dans laquelle se trouve un vase ovoïde qui ressemble à un phallus en forme d’amphore. Derrière, on aperçoit au loin un village perché sur les hauteurs avec une tour. Un arbre sec encadrait le coin droit de la gravure de Lucas de Leyde, ici il y en a trois dont deux à gauche, extrêmement « potelés » si je puis dire. L’action est suggérée par le voile de la femme qui s’envole dans son dos et le bras droit, en arrière de celle-ci, qui tient le fouet ! Une peinture du dix-septième siècle attribuée à Charles de la Fosse ou bien à Alessandro Turchi à cause de son clair-obscur qui évoque Caravage, représente Aristote qui porte sur son dos une femme nue qui s’y installe, prête à le fustiger avec des verges. La scène est violemment éclairée par une torche que tient une femme dépoitraillée en toge romaine, un sein éclairé, et le pied nu, pendant qu’une troisième, torse nu, aide la cavalière à s’asseoir en amazone sur Aristote dont le visage est en partie dans la lumière, ses Œuvres Morales ( on suppose ) jonchant le sol, à moitié ouvertes ! Mais notons qu’Aristote lui-même avait envisagé que « l’homme qui vit sous l’empire de la passion ne saurait écouter un raisonnement » ( Éthique à Nicomaque, X, 25 ), et qu’il peut même se métamorphoser en « bête brute qui n’a ni vice ni vertu » ( « thèriotès », Éthique à Nicomaque, VII, 1, 1145 a 20 ), qu’il rapproche du divin en tant que dépassement de ces termes de morale : « ainsi en est-il d’un dieu, son état est quelque chose de plus haut que la vertu ». Aristote devenu cheval est alors en dehors de tout jugement moral ! Key Word : cheval érotique. Key Names : Aristote, Alexandre le Grand, Lucas de Leyde, Hans Baldung Grien, Charles de la Fosse, Alessandro Turchi, Caravage. Key Works : Patrice Tardieu, Nietzsche, Sade, Aristote et le fouet, Philo blog du 01/10/2011. Coffret d’ivoire de Florence, Gravures de Lucas van Leyden et de Hans Baldung Grien, Peinture de Charles de la Fosse ou d’Alessandro Turchi. Aristote, Éthique à Nicomaque, X, 25 ; VII, 1, 1145 a 20. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article

Articles Récents

Liens