Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 23:45

Aragon, chantre des Organes de répression, Alexandre Soljenitsyne poète et écrivain.
La grande différence entre Aragon et Soljenitsyne est qu’Aragon a chanté le Guépéou, la police politique qui envoyait dans les camps, et le Goulag, « rééducation de l’homme par l’homme », et que Soljenitsyne séjourna de 1945 à 1953 dans « L’Archipel du Goulag » : « L’Archipel est une terre sans écriture, et la tradition orale s’interrompt avec la mort des habitants. Seuls quelques embruns épars vous atteignent parfois, éclairés par la lumière réfléchie de la lune, à peine perceptibles » ( tome 1, p. 329 ) et qu’il fut expulsé d’URSS en 1974, à cause de cet ouvrage à peine commencé.
Je sais gré à Georges Nivat de nous avoir présenté cet écrivain et poète qui a risqué sa vie en publiant d’abord les poèmes qu’il avait retenus par cœur, et tenté de rendre compte de toutes ces vies perdues ( entre 30 et 80 millions d’individus ! ), depuis Lénine, créateur du Goulag, jusqu’à l’écroulement de l’URSS en 1991. Soljenitsyne reviendra dans son pays en 1994. Merci aux Nouveaux Chemins de la Connaissance de France Culture, ce jeudi 19 février 2015, de faire resurgir cette magnifique et singulière personne.
Key Word : le Goulag, camps. Key Names : Aragon, Soljenitsyne. Key Works : Aragon, [ poème à la gloire du Guépéou, et ,apologie du Goulag ]. Soljenitsyne, L’Archipel du Goulag ( 3 tomes, éditions du Seuil, 1974 - 1976 ) ; Le Chêne et le Veau ; Lettres aux dirigeants de l’Union Soviétique.
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans exil
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 00:45

La famille première unité sociale, la femme médiatrice, Lacan, de Bonald, Comte, Maurras.
Nous avons vu que la question du père travaille le psychanalyste Jacques Lacan et qu’il a écrit un article conséquent intitulé La Famille. Sans qu’il la nomme dans son texte, cela vient d’une longue tradition française surtout catholique dont il est issu que je vais expliciter.
Commençons par Louis-Gabriel de Bonald, philosophe et penseur politique, mousquetaire à ses débuts ( fin dix-huitième siècle ), révulsé par les exactions de la Révolution contre l’Église, il écrivit sa Théorie du pouvoir politique et religieux, puis son Essai analytique sur les lois naturelles de l’ordre social, avant de condamner la scission du couple parental dans Du divorce et de se pencher sur le sort De la famille sous l’angle urbain et campagnard.
Philosophe plus connu, Auguste Comte, publie, en 1855, son Appel aux Conservateurs qui a pour épigraphe sa devise : « Ordre et Progrès [ qui se trouve sur le drapeau brésilien, Comte ayant eu un certain succès au Brésil ! ]. La Famille, La Patrie, L’Humanité ». Il y distingue trois degrés de l’existence : personnelle, familiale, publique. Il préconise que catholiques et conservateurs se liguent contre l’anarchie matérialiste et individualiste des « niveleurs » et qu’on en vienne à la Religion de l’Humanité, aidé par les femmes dont il proclame la dignité et qui introduisent « le cœur » et « la tendresse ». En effet, « la femme, qui présente, à tous égards, le vrai type de notre espèce, constitue un médiateur nécessaire entre l’homme et l’Humanité » [ pour Comte, l’Humanité est constituée par la solidarité spatiale avec nos contemporains et la continuité temporelle qui s’accroît au cours des siècles qui est donc la plus importante. l’Humanité forme ce qu’il appelle « la synthèse subjective [ qui n’est ni individuelle, ni personnelle ] » et le rôle de la femme est essentiel car, selon Comte, elle est à la fois plus sensible, plus raisonnable et plus concrète que les hommes toujours prêts à se battre, elle est par conséquent le lien entre les hommes. D’où la devise renouvelée par Comte : « l’Amour pour principe, l’Ordre pour base, et le Progrès pour but » ( Système de politique positive, t.II, ch.I )].
J’en viens maintenant à un auteur « maudit » : Charles Maurras. Il se réclame de Bonald et de Comte. Dans sa Confession de 1931, il affirme : « l’individu n’est pas une unité sociale. La première unité sociale, c’est la famille ». En effet, le nouveau-né est totalement impuissant : « de toutes les créatures, l’homme est peut-être la moins libre à sa naissance, étant incapable de marcher comme le fait le poussin nouveau-né, de discerner et de prendre sa nourriture autour de lui. […]Quand, le cordon coupé, il a cessé de dépendre de sa mère, il dépend de sa nourrice, puis de son pédagogue, puis de son père […]. La liberté n’est pas au commencement, mais à la fin ».
On voit que Lacan se situe en 1938 dans cette lignée puisque figurent, dans sa bibliographie, de Bonald et Comte, mais il n’osera pas y faire figurer Maurras.
Key Word : psychanalyse; tradition anti-Révolution. Key Names : Jacques Lacan, de Bonald, Auguste Comte, Maurras. Key Works : Jacques Lacan, La Famille. De Bonald, Théorie du pouvoir politique et religieux ; Essai analytique sur les lois naturelles de l’ordre social ; Du divorce ; De la famille. Auguste Comte, Appel aux Conservateurs ; Système de Politique positive, II, 1. Charles Maurras, Œuvres Capitales ( éditions Flammarion, 1954 ).
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Psychanalyse
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 00:20

Lacan et la question du déclin de l’imago paternelle. La haine du père et de Dieu.
Un des derniers séminaires du psychanalyste Jacques Lacan s’écrit : « Les non-dupes errent ». C’est une transposition phonétique et sémantique de « Les noms du père ». En fait, cette expression prend ses racines dans l’histoire familiale de Jacques Lacan : détestation du grand-père écrasant son père, et lui donnant « la haine de Dieu » [ le Père ! ]; surtout en lisant Nietzsche. Il a été élevé dans une famille très catholique, si bien que son frère cadet Marc-Marie deviendra moine en l’abbaye de Hautecombe et changea son prénom en Marc-François en l’honneur de Saint François d’Assise dont Giotto fera des fresques remarquables. Ceci explique peut-être que Jacques Lacan, après avoir écrit sur le crime des sœurs Papin [ des sœurs et non des frères ! ], publiera dans L’Encyclopédie Française ( éditions Larousse ) de 1938, La Famille. Sa contribution est déjà « obscure », « illisible » à cause de sa fréquentation de philosophes comme Kojève et Koyré ! Alors que sa thèse de doctorat en médecine de 1932, De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité, était claire dans le style classique de la psychiatrie ( il avait fréquenté Gatian de Clérambault et la clinique Burghölzli de Bleuler et de Jung ) ! Lacan dut donc la réécrire ! Il utilise le terme jungien « l’imago », surtout en ce qui concerne l’homme moderne et la famille conjugale qui aboutit au « déclin de l’imago paternelle » !
Key Word : psychanalyse, histoire familiale. Key Names : Lacan, Nietzsche, Giotto, Gatian de Clérambault, Bleuler, Jung. Key Works : Patrice Tardieu, Jouissance érotique chez la femme par le vol d’étoffes de soie, Gaëtan Gatian de Clérambault, Philo blog [ 9 articles ] du 31 octobre au 26 novembre 2012 ; Le Pénis, le Phallus, Freud, Lacan, Sade ; Philo blog du 24 octobre 2011 ; Lacan, le crime sadique des sœurs Papin, Philo blog du 18 octobre 2011 ; Jouissance inhumaine : Sade, Lacan, Hegel, Philo blog du 30 septembre au 3 janvier 2009. Jacques Lacan, La Famille ( 1938 ) ; De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité ( 1932 ) ; Les non-dupes errent ( Séminaire 1973 - 1974 ). Giotto, Fresques ( représentant les « Fioretti », « les petites fleurs » contant les légendes hagiographiques de la vie de Saint François ) en la Chapelle Supérieure d’Assise.
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Psychanalyse
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 00:50

La question juive de Bruno Bauer et les juifs français à l’épreuve de l’histoire.
1. La problématique de Bruno Bauer est la suivante : la question juive se pose, dans l’État allemand chrétien, en 1842, d’accorder l’égalité des droits et l’émancipation, aux juifs.
2. Le pamphlet de Bauer est antisémite : il reproche au judaïsme « le privilège d’être inaltérable, inviolable et de se passer de justification » alors que le christianisme est soumis à la critique. Les juifs vont contre l’histoire et sont responsables donc de leurs propres persécutions ( Bauer donne les exemples de l’Espagne et de la Pologne ). Leur milieu de prédilection est la société bourgeoise et ils n’auraient pas servi la culture en Europe dans laquelle ils ne veulent pas se fondre en se disant « le peuple élu », donc séparé. Conclusion : « la religion chrétienne est le dépassement du judaïsme », liée à l’amour de l’humanité universelle et à la pensée des Droits de l’homme.
3. D’où une réflexion sur « les juifs français par rapport à la religion de la majorité des français ». Tout se fait finalement tout seul ! Il ne faut pas exagérer les difficultés car chacun peut se reconnaître comme homme. Depuis juillet 1830, un juif français est libre et peut devenir député, être un citoyen comme les autres.
4. Ceci dit, Bauer reste sceptique car il peut toujours y avoir des conflits entre croyances religieuses et politique, les « devoirs » de telle ou telle religion et la société civile. C’est l’histoire qui tranchera la question.
Key Word : égalité des droits, émancipation. Key Names : Hegel, Bruno Bauer. Key Works : Patrice Tardieu, Amour, Abraham et Jésus, la philosophie de la religion selon Hegel dans les écrits de jeunesse, Philo blog du 29 mars 2012 ; Opposition inclination loi morale chez Kant, contradictions sursumées chez Hegel, le plérôme de l’amour, Philo blog du 5 avril 2012 et articles du 4 juin 2012 au 19 juin 2012 ; Karl Marx et la question juive après l’attentat de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, Philo blog du 19 janvier 2015 ; Préambule à la réflexion de Bruno Bauer et de Marx sur la question juive : Hegel, Philo blog du 11 février 2015. Hegel, Leçons sur la philosophie de la religion, II, 2, p.68 -71, éditions Vrin ; L’esprit du christianisme et son destin. Bruno Bauer, la question juive.
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 00:21

Préambule à la réflexion de Bruno Bauer et de Marx sur la question juive: Hegel.
Ayant traité de « Karl Marx et la question juive après l’attentat de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes », je remonte au texte de Bruno Bauer, à l’origine de celui de Marx. Mais pour bien comprendre Bauer nous allons plonger brièvement dans la philosophie de Hegel qui le précède et l’influence.
1. L’Esthétique de Hegel est une vaste réflexion sur l’histoire de l’art qui traverse selon lui trois grands moments : l’art égyptien et son architecture monumentale, l’art grec et la sculpture classique très proportionnée, l’art « romantique » qui se développe surtout dans la peinture, la musique et la poésie ( je simplifie; en livre de poche, l’ouvrage fait environ 1500 pages !).
2. Leçons sur la religion ( environ 1000 pages aux éditions Vrin en cinq volumes !). Là aussi, il y a une « classification » : d’abord la Religion de la Nature, ensuite les religions de l’individualité spirituelle où figurent l’Islam, et, le Judaïsme caractérisé par la croyance en « le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu qui n’a conduit qu’Israël hors du pays d’Égypte ». Enfin la notion chrétienne de Dieu.
3. L’art, la religion, la philosophie.
Pour Hegel l’art découvre l’Idée sous forme sensible, la religion sous forme révélée, la philosophie sous forme conceptuelle.
Key Word : philosophie, esthétique, religion, Idée. Key Names : Hegel, Bauer, Marx.
Key Works : Patrice Tardieu, Karl Marx et la question juive après l’attentat de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, Philo blog du 19 janvier 2015. Hegel, Esthétique ; Leçons sur la religion ; Encyclopédie des sciences philosophiques. Bruno Bauer, la question juive. Marx, Sur la question juive [ de Bauer ].
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 20:02

Liberté de pensée, droit naturel, religion, Spinoza, Traité Théologico-Politique, Averroès décisif.
J’ai été intéressé par la semaine consacrée au Traité Théologico-Politique de Spinoza, mais j’aimerais faire quelques remarques:
1.Le premier intervenant a affirmé que la condamnation religieuse de Spinoza n’était pas aussi grave qu’elle en avait l’air car elle accompagnait l’effacement de sa dette ! Mais il a oublié de dire que Spinoza reçut un coup de couteau dans son justaucorps !
2. Les deux intervenants suivants ont rappelé l’assassinat à Amsterdam en 2004 du cinéaste Théo Van Gogh mais, d’une certaine façon, ils l’ont justifié en disant qu’il y a des paroles qui incitent aux actes et donc qu’il y a des effets négatifs de la liberté de pensée !
3.La troisième intervenante, pour montrer la difficulté d’être philosophe, a utilisé le film « Le Destin » de l’égyptien Youssef Chahine où l’on voit que l’œuvre d’Averroès est menacée d’autodafé par le sultan d’Espagne et d’Afrique du Nord Al-Mansour ( à « l’âge d’or » paraît-il de ce douzième siècle ). Je signale que ce philosophe musulman est au programme officiel de la philosophie en France.
4.Enfin, le quatrième intervenant fait un contresens sur la notion de « droit naturel » chez Spinoza qui est l’absence de Droit puisque les Hébreux ne sont plus « tenus par le Droit d’aucune autre nation » juste après leur esclavage en Égypte ( Traité Théologico-Politique, chapitres V et XVII ). D’une manière générale son interprétation est un mélange de Marx, du Sartre de la Critique de la Raison Dialectique et de Deleuze, ce qui ne facilite pas la lecture de Spinoza.
Key Word : condamnation religieuse, paroles et actes. Key Names : Spinoza, Averroès, Marx, Sartre, Deleuze. Key Works : Spinoza, Traité Théologico-Politique. Averroès ( Ibn Rushd ) L’Intelligence et la Pensée ; Discours Décisif ( Fasl al-Maqâl) [ sur la philosophie et la religion ] ; Dévoilement des méthodes de démonstration des dogmes de la religion musulmane [ in L’Islam et la Raison ].
Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 23:41

La flagellation qui provoque la honte en public comparée à l’exhibitionnisme. Havelock Ellis.
Nous avons vu que la « monstration » se substitue, dans l’exhibitionnisme, à l’action, d’autant plus que le lieu n’y est pas approprié ( comme l’irruption des Femen torse nu à Notre-Dame de Paris ).Un autre exemple de Havelock Ellis est celui d’un homme d’affaires parisien qui s’exhibait imperturbablement dans les églises, en particulier à Saint-Roch, devant les dames en prière ! Le scandale, sans doute, me semble-t-il ajoute pour lui du « piment » à la chose. Havelock Ellis cite l’exemple de celui qui « jouissait en s’imaginant faire éprouver du plaisir à une fille innocente ». Tout semble se passer dans l’imagination. Havelock Ellis fait alors une curieuse comparaison avec la flagellation. Il écrit : « le flagellant touche la femme avec une verge, qui est elle-même le symbole du pénis […]; il inflige à des régions intimes les marques de la congestion sanguine et les mouvements spasmodiques qui sont associés à l’excitation sexuelle, tout en lui faisant ressentir ( ou du moins le flagellant s’imagine qu’elle le ressent ) toutes les émotions qui correspondent à une honte délicieuse ». S’il en est ainsi, on voit, sous un autre angle, mais amplifié, la sanction pour « fornication » du Coran, sourate XXIV ( « An-nûr », « la lumière » ) : « Fustigez la fornicatrice et le fornicateur de cent coups de fouet administrés à chacun d’eux […]. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition » ( verset 2 ),[ causant donc la honte de surcroît ]. La « fornication » est une relation sexuelle en dehors du mariage; mais celle-ci est permise avec une esclave, une prise de guerre, vierge ou mariée avant ( sourate IV, An-Nisa‘ », « les femmes », versets 3 et 24 ). Je recommande les deux volumes, avec commentaires savants et abondants, explication de l’arabe coranique en français par le Cheik Si Boubakeur Hamza, père de Dalil Boubakeur, devenu après son père l’actuel Recteur de la Mosquée de Paris et qui, désormais, depuis les événements tragiques de janvier 2015, appelle les musulmans à prier pour la France et ses Institutions, et pourtant c’était lui qui avait intenté un procès à Charlie Hebdo, dirigé à l’époque par Philippe Val, en 2005, pour avoir repris les caricatures du quotidien danois Jyllands-Posten. Key Word : sexologie, comparaison exhibitionnisme et flagellation publique. Key Name : Havelock Ellis. Key Works : Patrice Tardieu, Plus l’homme est viril et la femme femme, moins ils se comprennent [ et plus ils s’attirent ]. Le mouvement des Femen, Philo blog du 2 août 2014. Havelock Ellis, le Symbolisme sexuel. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 12:39

L’exhibitionnisme, jouissance sexuelle absurde; substitution de la monstration à l’action.
Un autre problème sexologique est celui de l’exhibitionniste car sa jouissance sexuelle semble quelque peu absurde : il ne recherche en aucun cas une relation, il expose à toute vitesse ses parties génitales puis disparaît ! Le sexologue Albert Moll, dans ses Recherches sur la Libido, soutenait que c’était dénué de sens et qu’il faudrait éclaircir cette « folie ». Mais l’autre fondateur de la sexologie, Havelock Ellis, propose l’explication suivante : c’est un acte fondamentalement « symbolique » [ je dirais au sens platonicien du « sumbolon », de la « conjonction de deux choses »]. Ce serait un « renversement [ je précise : « perversio » en latin ] de la courtisation [ le fait de courtiser ] »: « l’exhibitionniste découvre les organes du sexe masculin devant un témoin féminin et c’est dans le choc éprouvé par la pudeur sexuelle de ce témoin, et dans sa réaction au spectacle, que l’exhibitionniste trouve un substitut aux émotions produites d’ordinaire par le coït normal ». A l’appui, il donne divers exemples. Un homme alors qu’il se déshabillait dans une cabine de bains, constata que la voisine l’observait à travers une fente. Cela lui fit de l’effet et se produit alors la « conjonction » entre la vue de son membre par une inconnue et l’excitation supposée de celle-ci. L’acte exhibitionniste se substitue à l’acte sexuel ! Key Word : sexologie, exhibitionnisme. Key Names : Albert Moll, Havelock Ellis, Platon. Key Works : Albert Moll, Recherches sur la Libido.( Untersuchungen über die Libido sexualis ), Havelock Ellis, Études de Psychologie Sexuelle. Platon, Banquet, 192 d. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 14:19

Un grand débat sur la Nature a eu lieu le samedi 24 janvier 2015. Le seul problème est que les trois participants ont oublié le sujet ! Il y avait le marxiste de service qui a parlé de la lutte des classes, une autre personne qui a essayé de définir le sacré, une troisième qui a pris la parole sur la faute rejetée sur autrui. On est resté sur la question de la « maisonnée » ( c’est-à-dire, en grec, « l’écologie » ) dont s’occupent beaucoup les femmes selon la deuxième protagoniste. Mais où est donc, dans tout cela, la « Phusis » [ la « Nature »] ? Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU
commenter cet article
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 00:34

L’enlèvement d’Europe par un taureau blanc, Léda amoureuse d’un cygne, la flûte de Pan.
Nous avons vu la curiosité du pape Alexandre VI et de sa fille Lucrèce Borgia pour le coït de six chevaux de course avec deux juments. Quelle leçon peut en tirer un sexologue comme Havelock Ellis ? « L’accouplement des grands animaux est souvent un spectacle violent et magnifique, et qui, bien loin d’être obscène, a vivement intéressé des personnes de haute culture ». Disons que de nos jours dans certains cirques, comme celui parfois de Zingaro, cela est donné à tout public. Ajoutons que la « zooérastie » [ « amour pour les animaux » ] ne date pas d’aujourd’hui, la mythologie gréco-latine et l’art ne cessent de reprendre ce thème : Europe, fille d’un roi de Phénicie, n’hésite pas à monter sur le dos d’un taureau blanc qui l’enlève. Ce rapt érotique mouvementé est somptueusement représenté sur le tableau de Véronèse. Léda, femme d’un roi de Sparte, est séduite par un cygne, comme le montre le tableau de Léonard de Vinci ou celui de Corrège. Le dieu phallique d’Arcadie, Pan, sans doute après les amours caprines d’Hermès, naît avec les pieds et les cornes d’un bouc; ce « faune » est le compagnon de Dionysos et il invente la flûte à sept tuyaux, appelée « flûte de Pan ». Key Word : sexologie, zooérastie. Key Names : Havelock Ellis, Véronèse, Léonard de Vinci, Corrège. Key Works : Patrice Tardieu, Les pisseuses dans l’art, rayon de lumière sur un jet dans l’obscurité, érotisation de la miction, Philo blog du 07/01/2015; Picasso .Suzanne surprise au bain par deux vieillards. Le Livre de Daniel, Philo blog du 18/01/2015 ; Excitation voluptueuse de regarder l’accouplement de chevaux, Alexandre VI et Lucrèce Borgia, Philo blog du 19/01/2015. Véronèse, L’enlèvement d’Europe ( Palais ducal de Venise ). Léonard de Vinci, Corrège, Léda. Patrice Tardieu.

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article

Articles Récents

Liens