Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 22:18

Sade, Saint-John Perse, sexe féminin, bisexualité originaire

A l’inverse de l’éloge dithyrambique de la beauté du sexe féminin par le poète Saint-John Perse, on trouve les propos d’un personnage de Sade qui observe le corps dénudé de sa sœur : « Voilà donc ce qu’est une femme; eh ! qu’y a-t-il donc de beau là ? rien n’est moins joli que ce devant; et par quelle singulière contrariété [au sens classique de « contradiction »] la nature n’a-t-elle donc point enrichi de toutes ses grâces la partie du corps de la femme qui la différencie de nous ? Car c’est là, sans doute, ce que les hommes recherchent; et que peut-on désirer où l’on ne trouve rien ? ». On voit que le fameux fantasme de la « castration » féminine, selon le garçon, ne date pas de Freud qui l’énonce deux siècles plus tard. Rappelons qu’il ne manque rien anatomiquement à la fille puisque le clitoris n’est rien d’autre qu’un pénis embryonnaire qui se serait développé si elle était devenue un garçon auquel il ne manque rien non plus car il a des glandes mammaires qui auraient fonctionné s’il était devenu une fille ! Il y a une bisexualité originaire qui disparaîtra, à moins d’être au contraire accentuée comme chez certains transsexuels.

Key word

: beauté du sexe féminin, corps dénudé, ce qu’est une femme, qu’y a-t-il de beau ? ,le devant, singulière contradiction de la nature, différenciation des sexes, le « rien », le fantasme de la castration, la bisexualité originaire.

Key names

: Saint-John Perse, Sade, Freud.

Key works

: Saint-John Perse, Amers, strophes I et IX; Sade, La Nouvelle Justine, chapitre XI; Freud, Cinq Psychanalyses.

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans nudité féminine
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 01/09/2012 00:06


Très cher Patrice Tardieu,
Vraiment très heureuse de vous retrouver, j'ai failli languir !!
 
Oui, il y a un seul même corps pour deux sexes et en fonction de l'utilité la femme possède des seins et un vagin tandis que l'homme, un pénis... ; enfin, vous l'expliquez mieux que moi dans
votre article.
Dans l'absolu, la femme n'a pas à se sentir castrer puisqu'elle donne la vie, ce qui n'est pas rien ! Et l'homme n'a pas à envier la femme étant donné que sans sa propre semence, rien ne serait
possible. Cela veut dire, que les rôles me paraissent équitablement équilibrés ; pour la procréation pure, l'homme et la femme se complètent à merveille, sous-entendu que la nature les a bien
pensés.

En matière de beauté, objectivement parlant, que ce soit le corps de l'homme ou celui de la femme, je pense que l'un peut être aussi beau que l'autre si, bien entendu, les proportions sont
respectées.
A vous lire,
Jeanne

Patrice TARDIEU 01/09/2012 18:11



Très chère Jeanne,


heureux de vous retrouver, et aussi votre équilibre serein du féminin et du masculin.



Articles Récents

Liens