Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 22:50

Empruntant à Hegel le moment dialectique qui consiste à « dépasser en maintenant » ( « aufheben » ), Georges Bataille envisage la transgression comme levant l’interdit sans le supprimer, ressort caché de l’érotisme en tant qu’expérience intérieure, mélange de désir et d’effroi, « mouvement de l’être en nous-même »; d’où le trouble érotique qui dérange la calme ordonnance de la conscience claire par l’irruption de l’impulsion sexuelle violente. Selon Bataille « la vérité des interdits est la clé de notre attitude humaine ». Car « ceci nous apparaît dans l’angoisse, au moment où nous transgressons l’interdit ». Ici Bataille fait sans doute allusion au Concept d’angoisse de Kierkegaard, philosophe de l’existence, de l’individu et de l’instant unique. Key word : mouvement de l’être en nous-même, trouble érotique, impulsion sexuelle violente. Key names : Hegel, Kierkegaard, Georges Bataille. Key works : Georges Bataille, L’Érotisme. Kierkegaard, le Concept de l’angoisse. Hegel, Phénoménologie de l’esprit, la Théorie de l’être. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans érotisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens