Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 22:32

Freud va justifier ce revirement ( opposition d’une libido du moi non sexuelle à une libido d’objet, elle, sexuelle ) par ce qu’il appelle la « névrose de transfert » qui s’opère facilement dans l’hystérie et la névrose obsessionnelle [ toutes deux « libido d’objet » ], et qui consiste à transférer sur l’analyste les conflits infantiles du sujet qui peuvent être alors traités plus facilement que s’il n’y a pas, apparemment, transfert, comme dans la psychose, ce qui est le cas du Président Schreber traité par Freud dans Cinq Psychanalyses, où l’univers est anéanti et ne survit que le moi, l’énergie sexuelle s’étant totalement sublimée dans un délire de type « religieux ». En fait, Freud veut en découdre avec Jung qui trouve que son exposé pourrait expliquer « la psychologie d’un anachorète ascétique mais non une démence précoce » comme c’est le cas de Schreber ! Autrement dit la psychanalyse est impuissante, selon Jung, à traiter la psychose ( paranoïa, schizophrénie ), même si elle s’y intéresse, et doit se cantonner à la névrose ( obsessions, hystérie, phobie ). Freud franchit cette frontière en contrebandier ! Key word : névrose de transfert, sublimation, psychose, ce que peut la psychanalyse. Key names : Freud, Jung. Key works : Patrice Tardieu, Éros partout: normalité, névrose, psychose, thèmes mégalomaniaques, érotiques, mystiques, Bleuler. Philo blog du 08/03/2014. Freud, Cinq Psychanalyses, Remarques psychanalytiques sur l’autobiographie d’un cas de paranoïa. Jung, Métamorphoses et Symboles de la libido. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans narcissisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens