Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 00:03

Nostalgie du plaisir, présent douloureux, bonheur passé, jouissance catastématique d’Epicure.

Je reprends la « saga » de L’île de notre nostalgie débutée le quatre décembre deux mille onze avec Platon. Nous avons vu la nostalgie du temps; de l’éternité; de l’âme; du plaisir avec Aristippe de Cyrène. Nous allons poursuivre avec Epicure. Chez Epicure la nostalgie va s'accentuer encore plus, car que faire lorsque le présent est trop pénible, sinon se replonger dans un bonheur passé et se remémorer, pour contrebalancer la douleur actuelle. Celle-ci est supportable, car elle sera soit intense mais brève, soit durable mais faible ("si gravis brevis, si longus levis" Cicéron). Le plaisir, comme tout ce qui nous affecte, provient de simulacres des objets, invisibles en eux-mêmes, faits d'a-tomes non-perceptibles et de vide conjecturé puisqu'il y a du mouvement. Justement Epicure oppose au plaisir en mouvement ("en kinèsei") d'Aristippe, le plaisir stable, catastématique, pour atteindre la parfaite tranquillité, car, pour lui, l'absence de douleur est plaisir.

Key word

: présent douloureux, bonheur passé, plaisir, simulacre, atome, vide.

Key names : Epicure, Cicéron, Aristippe de Cyrène.

Key works

: Epicure, Lettre à Ménécée. Cicéron, Des termes extrêmes des biens et des maux. Aristippe de Cyrène in Diogène Laërce, Vie, Doctrines et Sentences des Philosophes illustres.

L’île de notre nostalgie, 4, 2, a.

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans nostalgie
commenter cet article

commentaires

SAINT-SONGE 06/07/2013 21:32


"la bêtise n'est pas mon fort" eussiez-dû me répondre, pour paraphraser qui vous savez.

Patrice TARDIEU 07/07/2013 23:22



C'est la phrase à laquelle je faisais allusion...



SAINT-SONGE 06/07/2013 13:37


Vous transmettre quatre pages d'une copie (façon Bouvard et Pécuchet) serait un peu longuet, ic, qui plus est ..Trois cents pages, voire trois cent cinquante !..

Patrice TARDIEU 06/07/2013 18:45



La bêtise n'est pas ce que j'apprécie le plus!



SAINT-SONGE 05/07/2013 23:17


Mais !... J'ai le droit d'écrire un roman, tudieu !..  Où vous enverrai-je d'ailleurs bien ma "dissertaion" en "miettes philosophiques", quelle adresse de réception postale ?


Je vous y joindrais une carte de douarnenez !...

Patrice TARDIEU 06/07/2013 13:14



Une seule adresse: mon Philo-blog!



SAINT-SONGE 05/07/2013 18:49


Justement, Baudelaire : "Abel et Caïn" !.., pourquoi une simple copie quand je pourrais faire un roman de votre sujet ?..

Patrice TARDIEU 05/07/2013 23:07



Je ne demande pas un roman, mais une dissertation philosophique.



SAINT-SONGE 05/07/2013 08:32


Ceci dit votre "question" est un "réel" sujet Philo pour un éventuel BAC 2014/ 15/16/17... A soumettre en haut lieu !

Patrice TARDIEU 05/07/2013 16:46



J'attends votre copie!



Articles Récents

Liens