Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 23:13

Lier, attacher, nouer, entrelacer, l’obligation de rendre et l’assujettissement dans le monde romain, équivalent du potlatch.

On retrouve un équivalent du potlatch dans le Droit romain très ancien. Le mot « nexus » signifie entrelacement, lien, nouage ( comme la « dexis » grecque, secret de la mise en intrigue tragique, en connexion avec la « lysis », fait de dénouer, pour Aristote ). Ce mot de « nexus » signifie même étreinte qui lie deux personnes ensemble amicalement ou sexuellement ( c’est le titre d’un livre d’Henry Miller!), mais aussi « nexum » ( ou « nexus ») désigne un contrat de vente, une obligation de rendre, un assujettissement et finalement l’esclavage pour dettes, du verbe « necto », lier, attacher, nouer et au passif, être enchaîné, emprisonné pour dettes. Le « nexus » est alors le débiteur insolvable, esclave de son créancier. On se souvient que les sociétés premières, dans le potlatch, détruisent leur bien le plus précieux. Or dans le Droit romain les esclaves font partie des biens essentiels, ils sont inclus dans la « familia » qui comprend la famille mais aussi tout ce qui se trouve dans la maison, acquis par mancipation, c’est-à-dire que l’on prend ( « capio ») en main ( « manus »). Et « mancipium » est toute chose acquise en toute propriété, notamment les esclaves. Rappelons que la « patria potestas », le pouvoir paternel, est de vie ou de mort sur les esclaves et les enfants.

Key word

: potlatch, nexus, entrelacement, lien, nouage, dexis, lysis, mise en intrigue tragique, nexum, obligation de rendre, assujettissement, esclavage pour dettes, débiteur insolvable, les esclaves biens essentiels, mancipation, patria potestas.

Key names

: Aristote, Marcel Mauss, Henry Miller.

Key works

: Aristote, Poétique. Mauss, Essai sur le Don. Henry Miller: Nexus.

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans l'échange
commenter cet article

commentaires

Saint-Songe 16/04/2013 07:54


Non plus. Pas plus que ça... Là où ça devient odieux dans ce type, c'est de revisionner en Pluzz l'émission Mots Croisés, débat face à face avec Mélanchon où il le traite de "clown" et qu'il
dément fermement détenir quel que compte à l'étranger que ce soit, assurant tout le monde de son "honnêteté" ! Fichtre, c'est plus que du toupet, c'est de l'arrogance de Borgia !.. Voilà.

Patrice TARDIEU 16/04/2013 23:53



Il n'y a pas une déclaration télévisuelle de ce type mais cinq au moins, la plus choquante est la déclaration solennelle à l'Assemblée Nationale .



Saint-Songe 15/04/2013 08:58


Certes "là où croît le péril croît aussi ce qui sauve", il n'empêche qu'il n'est plus mon compagnon de route d'éthique !

Patrice TARDIEU 15/04/2013 23:39



L'était-il avant?



Saint-Songe 13/04/2013 23:06


On peut dire même qu'elle commence à peine.

Patrice TARDIEU 14/04/2013 23:11



Pour l'instant, il n'est pas esclave pour dettes!



Saint-Songe 13/04/2013 07:35


Donc, peut-on parler de Nexus, pour l'affaire Cahuzac ?

Patrice TARDIEU 13/04/2013 23:02



L'affaire n'est pas terminée!



Articles Récents

Liens