Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 19:53

Le dernier né veut occuper le premier rang. Les motifs de Don Juan. La femme de Potiphar; Joseph.

Adler en vient à des considérations sur la place de l’enfant dans la famille. Si l’enfant est le dernier né, il grandira, nous dit Adler, « dans une atmosphère plus chaude » que celle de ses aînés et « son aspiration à la puissance » sera renforcée. Mais faut-il aiguillonner sa vanité ? S’il est un garçon, il risque de vouloir devenir un Don Juan qui se donne le rôle de conquérir par ruse la gent féminine en affirmant sa masculinité par des « victoires » incessantes sur ses « victimes » toujours à renouveler. Pour Adler, Don Juan n’est pas mû par Éros mais par un esprit de domination qui brise celui de camaraderie qui devrait régner entre les hommes et les femmes. De manière générale le dernier né veut occuper le premier rang, ce qui « l’empêche de devenir un bon compagnon pour autrui ». D’où son anxiété, sa haine, sa jalousie pour être toujours le premier. Il est dans la compétition. Adler prend l’exemple biblique ( je donne la référence et je la développe : Genèse, 37 à 49 ) de Joseph ( le dernier né de Jacob et de Rachel ) en concurrence directe avec ses frères car Jacob, leur père, le préfère à eux. Et ils vont se venger en le vendant ! Il va se retrouver en Égypte et Potiphar, chef des gardes du Pharaon le rachète. Sa beauté fait que la femme de Potiphar exige qu’il couche avec elle, mais il refuse, et lui laisse son vêtement entre les mains ! Pour le punir, c’est elle qui l’accusera d’avoir voulu coucher avec elle ! D’où l’expression célèbre dans le monde musulman : « perfidie des femmes » ( Coran, sourate XII, 28, Joseph [ titre de cette sourate; Yûsuf, en arabe ]). Finalement Joseph sera réhabilité car il est capable « d’interpréter les rêves » ( « onirocritique » ) de deux prisonniers puis du Pharaon lui-même qui lui donne le commandement de toute l’Égypte; ses frères le reconnaissant comme étant le premier d’entre eux. Je viens de résumer ce récit biblique. Adler considère que cette histoire décrit «  de la manière la plus merveilleuse » et avec le plus de clarté, ce que les connaissances d’aujourd’hui ont découvert non sans peine. Je ferais remarquer que dans cette narration biblique et coranique, c’est la femme qui joue le rôle de Don Juan. Key word : aspiration à la puissance, interprétation des rêves. Key names : Adler, Artémidore. Key works : Adler, Connaissance de l’homme. Artémidore, Onirocritique. Ancien Testament, Genèse, 37 à 49. Coran, sourate XII Joseph, verset 28. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans narcissisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens