Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 22:53

Klossowski, Bataille, Sade

Je trouve intéressant d’introduire une sorte de dialectique hégélienne pour comprendre la démarche de Sade, dans ses œuvres majeures, qui conserve et dépasse ce qu’il nie. Ainsi la religion est omniprésente chez lui et la jouissance du blasphème le démontre. Mais aussi sa biographie : au soir de sa vie, en 1805, il sert très catholiquement la messe de Pâques et écrira en 1812 des couplets pour l’archevêque de Paris ! Pierre Klossowski n’avait pas tort de dire qu’il réintroduit continuellement ce qu’il supprime : Dieu et le prochain ,et Georges Bataille non plus en mettant le doigt sur le côté sacré du « divin » marquis qui nous replonge dans les sacrifices sanglants pratiqués par toutes les religions dans les temps anciens.

Key word : dialectique hégélienne, conserver et dépasser, la religion, la jouissance du blasphème, réintroduire ce qu’on supprime, Dieu, le prochain, le divin marquis, sacrifices sanglants.

Key names : Sade, Pierre Klossowski, Georges Bataille.

Key date : 1805, 1812.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Marquis de Sade
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens