Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 23:23

Intensité du désir, l’être de la femme tout entier sexuel comme celui des hommes féminins.

Selon Kant, « en anthropologie, le génie féminin donne davantage à réfléchir au philosophe que le génie masculin ». Weininger va construire le type F face au type H, mais il ne s’agit pas des femmes réelles ni des hommes réels. On pourrait partir de ce qu’il y a de féminin en l’homme; cependant cela serait trop paradoxal. La problématique est donc la suivante : « En quoi réside la différence psychologique essentielle entre l’homme et la femme ? ». On a souvent soutenu que l’instinct sexuel était d’une plus grande intensité chez l’homme, c’est une erreur. Cela vient du « caractère éruptif », intermittent, de l’instinct sexuel masculin. Mais l’intensité du désir est semblable chez l’homme comme chez la femme. On pourrait même soutenir que « F est beaucoup plus excitable sexuellement que H », que « son irritabilité physiologique, ce qui ne veut pas dire sa sensibilité, est, en ce qui concerne la sphère sexuelle, beaucoup plus forte ». Elle ne subit pas comme l’homme la détumescence [ la débandade ! ]. D’où la thèse très controversée de Weininger : « L’être de la femme est tout entier sexuel. La vie sexuelle, la sphère de la copulation et de la reproduction, qui comprend le rapport à l’homme et à l’enfant, absorbe F entièrement, remplit son existence ». Tout tourne pour F autour de l’amour, comme les hommes féminins « qui sont continuellement à courir après les filles et ne trouvent intérêt qu’aux affaires amoureuses et aux relations sexuelles ». Key word : le génie féminin. Key names : Kant, Weininger. Key works : Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique ( traduction Michel Foucault ). Weininger, Sexe et Caractère. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens