Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 22:10

Inadaptation à la vie, secret douloureux de l’existence, spleen, Sénancour, Baudelaire.

Cette nostalgie de l’âme se retrouve dans la « volupté » de cette sombre humeur décrite par Sénancour dans son roman autobiographique Oberman, et dans le poème de Baudelaire la Vie Antérieure que nous avions déjà cherché à expliciter :

« J’ai longtemps habité sous de vastes portiques[…]

C’est là que j’ai vécu dans les voluptés calmes,

Au milieu de l’azur, des vagues, des splendeurs

Et des esclaves nus, tout imprégnés d’odeurs,

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,

Et dont l’unique soin était d’approfondir

Le secret douloureux qui me faisait languir. »

( Spleen et Idéal )

Key word

: nostalgie de l’âme, volupté de cette sombre humeur, vie antérieure, approfondir le secret douloureux de l’existence, spleen, l’inadaptation à la vie.

Key names

: Sénancour, Baudelaire.

Key works

: Sénancour, Oberman; Baudelaire, les Fleurs du Mal.

L’île de notre nostalgie ( 3.1.b).

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans nostalgie
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 24/07/2012 00:47


Très cher Patrice Tardieu,
Soit dit en passant, j'ai adoré la lecture pré-romantique de "Oberman" de Sénancour, lequel se prit de passion pour JJ Rousseau, comme moi-même d'ailleurs.
Curieusement, en y repensant, l'après lecture me laisse un goût mélancolique presque "froid" voire "glacé" ; c'est en tous les cas, le souvenir qu'il m'en reste aujourd'hui. Peut-être parce
que la Suisse n'est pas la Riviera ?!
Bien à vous,
Jeanne

Patrice TARDIEU 24/07/2012 23:10



Bien vu !



Articles Récents

Liens