Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 23:35

Homme le plus pervers doit être cru saint homme, jour de colère, Dom ou Rom ou tsigane.

Vient tout à coup peut-être « le secret d’entre les secrets » qui va nous guérir, Dieu est totalement indifférent: « Je suis égal pour tous les êtres; je n’ai pour eux ni haine ni amour ». On est très loin du « Dies irae » de la messe de Requiem: « Jour de colère que ce jour-là, où le monde sera réduit en cendres[…].Quelle terreur nous saisira lorsque la créature ressuscitera examinée rigoureusement ». « L’homme le plus pervers, s’il vient à m’adorer », dit Krishna, « doit être cru saint homme ». De même les « vaisyas » (la troisième caste[ «varna »], commerçants et agriculteurs), les « sûdras » (la quatrième caste, ouvriers, artisans, artistes dont les « Dom » chanteurs et danseurs de l’Inde, ancêtres des « Rom », à moins qu’ils ne fassent parti des « intouchables » puisque « tsigane » signifie cela en grec byzantin), les hors-castes à cause de leur Karma passé qui leur a imposé la pire des naissances, ainsi que les femmes. Il est donc nécessaire et suffisant d’adorer Krishna pour parvenir jusqu’à sa Demeure.

Key word

: indifférence, ni haine ni amour, jour de colère, troisième, quatrième caste, hors-caste, tsigane.

Key name

: Krishna.

Key works

: Berlioz, Verdi, Requiem, le « Dies irae ». La Bhagavad-Gîtâ, IX, 1 et 29-34.

Patrice Tardieu 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans religion
commenter cet article

commentaires

Saint-Songe 25/06/2013 09:52


Car qui pense par le coeur n'a point d'idée perverse, n'est-il pas ?

Patrice TARDIEU 25/06/2013 23:53



Je n'ai jamais dit cela.



Saint-Songe 24/06/2013 06:51


Bien oui, je ne l'ignore pas, c'est "la traduction par Shri..A." ; néanmoins, la perversité restera une "maladie mentale", sinon un travers (et, cette "père-version" agit toujours contre qui
l'est, dans son caractère odieux , justement)...

Patrice TARDIEU 25/06/2013 00:20



Je reviendrai sur Shrî Aurobindo.



Saint-Songe 23/06/2013 06:54


Avez-vous (pouvez-vous) imaginé Hitler et autres trempes de Mussolini-Castro-et même l'actuel Bachar (qui prie Hallah , dieu d'amour !) , ces pervers que la terre (création divine) a porté et
porte encore, les pouvez-vous croire aptes d'admettre ce que je conçois pour Gandhi (qui frappait sa femme, pour petit rappel d'importance !) , se tourner vers le Dieu d'amour et de dire : stop,
j'arrête, ce n'est pas bon pour l'humanité, je deviens "un saint homme" ,..Très très honnêtement, très sincèrement, et amicalement pensant, je dis que non, ils ne le peuvent pas car , à la place
du coeur, ils ont un nid de haine et non d'empathie, un coffre-fort et non le coeur sur la main, une indifférence totale vis-à-vis de leur peuple (lui causerait-il qu'ils ne l'écouteraient
jamais, ceux-là des hommes qui n'en sont pas, hormis des sous-hommes !...Je n'abonde pas dans ce chapitre "si même un homme de conduite très perverse se tourne vers Moi avec un entier, un unique
amour, il doit être regardé comme un saint, car la ferme volonté d'effort en lui est une volonté juste et complète..." (fin de citation de mon petit opuscule d'après Shri Aurobindo (Librairie
d'amérique et d'orient, A. Maisonneuve Boutique, 11, rue St Sulpice, Paris, 1964) ; je doute fort que ces dictateurs aient eu un jour, ne fût-ce qu'une seconde de leur stupide ego l'idée
éclairante d'avoir "la ferme volonté d'effort" ; je crais même qu'à l'approche de ...2014/18, l'homme, Un homme est assez orgueilleux et puissant d'emmener à la nouvelle boucherie une moitié de
cette terre devenue trop peuplée (et, quand la foule est trop compacte, il y a des pertes de conscience, des morts d'étouffement - il n'est d'entendre les lendemains de fête de la Libre Musique
pourtant, force interventions de pompiers pour des crises de la sorte, des morts dans les stades de football trop remplis (à cause du bénéfice du fric, oubliant alors ce digne passage de la
B-G..), d'ici cinq ans il se peut qu'une guerre mondiale fasse son troisième numéro, les catastrophes naturelles présentes sont signes bibliques de déluge et d'apocalypse (une "Révélation" + un
"dévoilement" du Coeur profond, ça ne peut se faire qu'en détruisant la mauvaise cosse, le germe déchire la terre afin que le blé pousse, cher ami, il faut détruire même les meilleures parts pour
en avoir de nouvelles , on ne connaît la lumière (de soi, du monde, d'autrui) qu'à partir de ses ombres !) Le "dragon enchaîné pour mille ans" se libère !.. Conclusion : tout pervers qui ne
conscientise pas ses mal-être continuera à honorer Satan qui niche en son coeur et non Dieu, l'homme est un ange déchu, par définition de sa "naissance", c'est même pour cela qu'on le baptise
(pour le laver de ses souillures originelles et pour le protéger de....sa perversité naturelle !...) Le bon dimanche, malgré tout !...  B Que le Seigneur vous accorde grâce et paix.

Patrice TARDIEU 24/06/2013 00:11



Cher Saint-Songe,


une petite remarque: vous ne citez pas Shrî Aurobindo, mais La Bhagavad-Gîtâ elle-même: "Si même...volonté juste et complète."( IX, 30). Le commentaire de Shrî Aurobindo est le suivant:
"Dieu lui-même vient à nous[...], il donne au pécheur la libération de la divine pureté."



Saint-Songe 22/06/2013 02:55


Le pervers : "saint-homme", difficilement admissible si l'ego s'en mêle, et, même si cet homme se met à prier dieu, du jour au lendemain, je crains qu'il ne soit réellement accepté comme "saint
homme", mais toujours en tant que violeur, assassin, criminel ou autre de sa "père version" !...  Le "père" est ce qui élève, non ce qui détruit.

Patrice TARDIEU 23/06/2013 00:21



C'est pourtant ce que dit la Bhagavad-Gîtâ, IX, 30, tant admirée par Gandhi.



Articles Récents

Liens