Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 22:54

Félicité transcendante suprême; Krishna amant, ami, refuge des existences subjectives. Aurobindo.

Vient alors une longue énumération faite par Krishna de diverses dispositions de l’être humain. On pourrait les ranger en deux catégories selon moi. La première, comme étant des attributs positifs: raison, savoir, certitude, patience, véracité, continence, quiétude, douceur( « ahimsâ », non-nuisance, valeur suprême dans le jaïnisme), équanimité, munificence. La seconde comme étant ambivalente: plaisir et douleur, naissance et mort, intrépidité et crainte, joie et peine, louange et opprobre, que Krishna assume totalement: « Toutes de Moi seul procèdent ». Comme le fait remarquer Shrî Aurobindo, toutes les existences subjectives sont alors des « devenirs du Divin », aussi bien dans l’ombre que dans la lumière. Et il ajoute ce commentaire théologique: nous n’avons pas affaire à un théisme « précautionneux ». Krishna est « leur Amant, leur Ami, leur Refuge ». Mais peut-on dire, avec cette exégèse, qu’Il conduit toutes les créatures vers une félicité transcendante suprême? On sait les terribles réincarnations que provoque le karma.

Key word

: dispositions de l’être humain, attributs positifs, catégorie ambivalente, existences subjectives, lumière et ombre, théisme.

Key names

: Shrî Aurobindo, Krishna.

Key works

: Shrî Aurobindo, Essays on the Gîtâ. La Bhagavad-Gîtâ, X, 4-5.

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans religion
commenter cet article

commentaires

Saint-Songe 29/06/2013 06:15


Alain Muller m'a laissé un mot sur mien blog, il y a une semaine (ne comprends pas la façon de votre "oubli", puisqu'on vient quand on veut, si l'on peut, vous lire ?.. Même si je ne suis pas (ou
plus du tout) averti de vos publications quotidiennes, je sais (via le moteur de recherche) où vous trouvez, si bien qu'en nous avertissant ou non, chacun est à même de revenir sur votre page
(quel est le souci ? le doute ? Il n'y en a aucun, à mon humble avis).. Supposez qu'un étudiant ne soit pas averti de votre cours, il connaît le chemin de la Sorbonne pour y venir à loisir..
Amphi ouvert à tous = Blog ouvert à tous (pareil, idem, égalité des chances)... Par contre, je n'ai pas l'adresse de votre visiteur courant d'air.. B.

Patrice TARDIEU 29/06/2013 22:00



C'était juste une précision.



Saint-Songe 28/06/2013 08:07


PS / Ah oui, aussi, feu Moustaki, l'un des premiers "milord" de Piaf, son parolier (qui ne voulait pas chanter pour lui, par timidité)

Patrice TARDIEU 29/06/2013 00:16



P.S.: j'ai oublié de donner le titre de mes trois articles à Alain Muller: "Machines désirantes, Freud, Lacan, Deleuze" les 17/07/2011, 18/07/2011, 04/08/2011, sur mon Philo-blog.



Saint-Songe 28/06/2013 08:06


Qui n'a écrit pour Barbara, Gréco and co ?


Nombreux Nombreuses Ils sont un flot !

Patrice TARDIEU 29/06/2013 00:10



oui, mais en ce qui concerne les philosophes...



Saint-Songe 27/06/2013 08:00


Non non, Sartre a écrit une chanson pour Barbara..., : dans la rue des blancs-manteaux

Patrice TARDIEU 27/06/2013 23:22



Comme Raymond Queneau, qui a publié Kojève sur Hegel, a écrit une chanson pour Juliette Gréco: "Fillette, Fillette, si tu crois qu'ça va qu'ça va durer..."



Saint-Songe 26/06/2013 08:33


"Félicité transcendante" de Sartre : l'écriture de la chanson pour Barbara : "dans la rue des blancs-manteaux"..., le saviez-vous, si l'aparté m'est possible, ici.

Patrice TARDIEU 27/06/2013 00:30



Sartre et/ou Barbara?



Articles Récents

Liens