Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 23:20

Erreur remplacée par une autre erreur, l’utile et l’inutile, intelligence et mémoire, rapprochement et éloignement de Bergson par Proust.

Proust se lance dans une réflexion sur la méprise : « il peut arriver qu’on découvre son erreur que pour lui substituer non pas la vérité, mais une autre erreur ». La perception fautive des jeunes filles au bord de mer par le narrateur comme des adolescentes dévergondées méprisant la chasteté et faisant des passades quotidiennes, a été remplacée par une bévue sur leur innocence. Il avait fait une lecture erronée la première fois de leurs faits et gestes, il en faisait maintenant une autre par un « lapsus d’un déchiffrage trop rapide », « lu étourdiment ».

Proust se rapproche alors de la théorie bergsonienne : « l’intelligence élimine tout ce qui ne concourt pas à l’utilité immédiate de nos relations quotidiennes ». Ou, comme le dit Bergson : « conscience signifie action possible » ( Œuvres p.199 ), et aussi : « pour évoquer le passé sous forme d’image, il faut pouvoir s’abstraire de l’action présente, il faut savoir attacher du prix à l’inutile »( Œuvres, p.228 ). Mais Proust s’éloigne de Bergson en affirmant la déformation continue et journalière de nos souvenirs par le présent. Bergson soutient, lui, que « notre vie psychologique antérieure est là : elle se survit avec tout le détail de ses événements localisés dans le temps » ( OEuvres, p.241 ).

Key word

: méprise, substituer une erreur à une autre, perception fautive, bévue, lecture erronée, lapsus, rôle pragmatique de l’intelligence, l’utile et l’inutile, conscience présente et mémoire, souvenirs déformés ou bien conservés dans tous leurs détails ?

Key names

: Bergson, Proust.

Key works

: Matière et Mémoire, p.50, p.87 et p.103 ( Bergson), A l’ombre des jeunes filles en fleurs ( Proust ).

L’île de notre nostalgie ( 2.2.u ).

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 06/03/2012 01:33


Oui, il me semblait bien que je faisais un hors sujet...

Patrice TARDIEU 06/03/2012 23:43



Je le crois aussi. C'est bien de l'admettre.



Jeanne R. 05/03/2012 02:42


Très cher Patrice Tardieu,
Sûr, la mémoire sélectionne et trie, comme il est vrai que tout devrait être important, seulement l'esprit, sans cesse en mouvement, est si pressé de passer à autre chose qu'il manque souvent de
recul.
Quant aux souvenirs de la mémoire, il en est de même, puisque ces derniers sont rappelés dans et grâce au présent, sinon il n'y aurait aucun souvenir à mémoriser, sans parler que la mémoire
reconstruit forcément... parce que, entre le moment du souvenir réel et le moment de son rappel à la mémoire du présent, l'individu a quelque peu changé. Ce qu'il vit au quotidien se nourrit du
passé tout en s'adaptant aux circonstances présentes, c'est bien là le rôle actif de l'intelligence.
A vous lire,
Jeanne

Patrice TARDIEU 05/03/2012 23:44



Très chère Jeanne,


j'ai voulu insister sur l'aspect "utile" de l'intelligence selon Bergson et Proust, ce qui est une critique pour eux, car pour eux la mémoire "inutile" est plus importante ( les souvenirs "sans
importance" ) ! 



Articles Récents

Liens