Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 21:29

Dures paroles de Jésus à sa mère, égale inégalité du père et de la mère, Marie théotokos ou Christotokos ?

Jacques Derrida souligne dans Glas que

l’élément naturel quest leau renvoie à la mère, et que donc le plongeon dans leau par le baptême produit de manière hégélienne « légale inégalité du père et de la mère » puisque le fait démerger de leau ensuite après le baptême « plonge » lesprit dans lélément paternel. Cette idée dassocier la mère et leau se trouve dans lInterprétation des rêves de Freud ( die Traumdeutung ) et tire sans doute son origine de la vie intra-utérine explorée sous langle de la psychanalyse également par Ferenczi. On sait quun grand débat a agité lOrient chrétien entre Constantinople et Alexandrie. Nestorius avait du mal à admettre que Marie fût « théotokos », « mère de Dieu ». Comment une femme peut-elle engendrer ( « tokos » désigne, en grec, laction denfanter ) Dieu ? Il concéda le titre de « Christotokos »,« mère de celui qui avait été oint » ( « Christos » signifiant « celui qui a reçu lonction royale » ). Peut-être cela explique-t-il les dures paroles de Jésus envers sa mère et à sa parenté. Voici le récit. On vint lui dire : « Votre mère et vos frères sont là dehors et ils désirent vous voir ». Il leur répondit : « Qui sont ma mère et qui sont mes frères ? Quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère ».

Key word

: leau symbole maternel, liquide amniotique, baptême, égale inégalité du père et de la mère, interprétation des rêves, de la vie intra-utérine, Marie théotokos ou Christotokos ?, dures paroles de Jésus à sa mère.

Key names

: Derrida, Hegel; Freud, Ferenczi; Nestorius; Marie, Matthieu, Marc, Luc.

Key works

: 1) textes religieux : Matthieu 12, 46-50, Marc 3, 31-35, Luc 8, 19-21 2) textes psychanalytiques : Freud, lInterprétation des rêves, p.343, Ferenczi Thalassa, psychanalyse des origines de la vie sexuelle 3) textes philosophiques : Derrida Glas, p.104-105, Hegel lEsprit du Christianisme.

Lîle de notre nostalgie ( 2.4.g ).

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Psychanalyse
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 19/06/2012 00:25


Très cher Patrice Tardieu,
Que l'eau renvoie à la mère, à la matrice, est une telle évidence, en revanche l'équivalent pour le père serait l'eau du baptême, là je ne suis pas convaincue.
Qu'une simple femme puisse enfanter un Dieu est si peu probable, que les paroles dures me paraissent plus cohérentes que violentes.
A vous lire,
Jeanne

Patrice TARDIEU 19/06/2012 23:35



Très chère Jeanne,


c'est la sortie de l'eau qui est le Père...



Saint-Songe 18/06/2012 06:12


N'en ai jamais douté (tiens ça pourrait être votre formule en regard du "je pense donc je suis")...

Patrice TARDIEU 18/06/2012 23:17



Bonne suggestion !



Saint-Songe 17/06/2012 08:29


Bien aise que vous en saisissiez la pertinence...

Patrice TARDIEU 17/06/2012 23:07



Je dis ce que je pense.



Saint-Songe 16/06/2012 07:35


Cette phrase, qui sonne "le glas" maternel, plus qu'étouffer les consciences, elle les libère au contraire du joug qu'un homme a de n'arriver pas à se "séparer" de sa mère, ce qui a donné toute
l'oeuvre proustienne, néanmoins ; elle exprime l'universalité freudienne, bien au contraire, cette phrase, ou même Jungienne, si on y voit la symbolique de finalité : s'unir à l'univers vaut plus
que d'être uni à ses seuls père et mère, cette phrase me semble justifier la présence divine en la personne de Jésus, le Christ, et ne me choque pas.

Patrice TARDIEU 16/06/2012 23:12



Réflexion intéressante.



Articles Récents

Liens