Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 18:19

Babinski, Balzac, pithiatisme, comédie humaine, hystérie, Freud, Lacan.

Le mot pithiatisme inventé par Babinski pour rendre compte de l’hystérie vient du verbe grec « peithô »qui signifie, lorsqu’il est intransitif, persuader, enjôler, circonvenir, engager par ruse, séduire, surprendre, tromper, et lorsqu’il est transitif, se fier, se confier, s’en remettre à, se laisser persuader, obéir à quelqu’un, croire, être séduit…

Mais alors, je me dis que si l’hystérie se caractérise donc par tout cela et se fonde sur la suggestibilité, l’imagination, la vanité, l’orgueil, le désir humain de paraître, elle décrit l’humanité toute entière, elle est la parfaite définition de la Comédie Humaine (pour emprunter ce titre de Balzac) où chacun joue des rôles avant d’être joué par eux, avec la faculté de persuader d’un côté, la docilité de l’autre. Mais, peut-être, vais-je trop loin dans l’extension du concept.

En tout cas on comprend mieux pourquoi la Suisse ne veut plus rembourser cette « maladie »(tant masculine que féminine selon Charcot) et que les Manuels de Psychiatrie aient rayé ce mot d’hystérie qui, pourtant, a survécu puisqu’il se trouve dans le vocabulaire courant, dans celui des psychanalystes tant freudiens que lacaniens, et qu’il est fréquent de l’entendre dans les Cours de Justice, aux Affaires Familiales, comme argument pour le divorce!

Key word

: pithiatisme, « peithô », suggestibilité, séduire, être séduit, rôles que nous jouons et rôles qui nous jouent, comédie humaine.

Key names

: Babinski, Freud, Lacan, Balzac.

Key works

: Freud, Études sur l’hystérie; Lacan, Séminaire XVIII, D’un discours qui ne serait pas du semblant; Babinski, Œuvre ; Balzac, la Comédie Humaine.

Patrice Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans sexologie
commenter cet article

commentaires

Jeanne R. 27/10/2012 21:14


Effectivement, le pithiatisme semble être à lui seul l'imaginaire de tout une humanité, humanité souffrante.
Très cher Patrice Tardieu, c'est vraiment passionnant !!
Jeanne

Patrice TARDIEU 28/10/2012 23:54



Merci pour votre enthousiasme.



Saint-Songe© 27/10/2012 18:39


Vous ne semblez pas "aller trop loin dans votre concept", puisque l'humanité , née d'un Utérus, homme et femme en devenir, nous sommes donc tous plus ou moins , in petto peithô, enfin
hystériques, quoi, même le Journal d'un séducteur va dans ce sens, dans la mesure où il y a tricherie pour aimer, en séduisant / trompant... Comme de naître, c'est déjà aller vers sa mort, via
une vie in petto peithô , aussi, au su et vu de tous les événements meurtriers, criminels et attentistes connus !.. ajoutant les méconnus, ça amoindrit même votre propos développant ce concept.
D'ailleurs, j'y signe et contirbue... B.

Patrice TARDIEU 28/10/2012 23:52



Merci pour cette contribution.



Articles Récents

Liens