Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 23:35

Je continue de décrire le conte d’Apulée. Psyché rassemble ses forces, prépare la lampe, prend en main la machaira tranchante comme un rasoir à double lame. « La faiblesse de son sexe se mue en audace ». Mais que voit-elle tout à coup? C’est « le monstre le plus aimable et le plus doux. Éros en personne »! Le terrible couteau lui tombe des mains, elle est anéantie et transportée, elle contemple la peau de ses joues, les boucles de cheveux sur son cou, le frémissement du rebord de ses ailes. Elle se prend à « l’amour de l’Amour. Le désir brûle en elle, de plus en plus ardent, de l’Auteur des désirs ». Cependant une goutte d’huile brûlante de la lampe tombe sur l’épaule du « maître du feu » [ amoureux] qui s’envole aussitôt. Elle s’accroche à sa jambe et prend les airs avec lui. Il finit par la poser sur le sol et lui avoue avoir trompé sa propre mère ( Vénus ) pour être son amant et il disparaît. Psyché est désespérée, mais le dieu Pan et la nymphe Écho la console en lui disant de conserver son amour pour le dieu voluptueux. Psyché le cherche en vain. Éros comme Vénus ont disparu. « Dès lors, adieu la volupté, la grâce, l’enjouement; partout la négligence, la grossièreté inculte; plus d’unions conjugales, plus d’amitié, plus d’affections filiales, mais un dérèglement abject et sans mesure, un sordide dégoût de tous rapports sociaux ». Telle est la leçon qu’en tire Apulée. Key word : la machaira à double lame, audace, le monstre le plus aimable, volupté, grâce. Key name : Apulée. Key works : Patrice Tardieu, Fantasme, mythe, exil, Philo blog du 13/03/2009 au 23/03/2009. Apulée, Les métamorphoses ou l’âne d’or, édition Les Belles Lettres, 1947, Les grandes œuvres de l’antiquité latine. Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans érotisme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens