Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 11:31

Il nous reste un dernier point à éclaircir : quel est le lien entre le narcissisme et Oedipe l’incestueux? Une légende peu connue de Narcisse transmise par le géographe et historien grec du IIème siècle ap. J.C., Pausanias, va nous mettre sur une piste. En effet, il est narré que Narcisse avait une soeur jumelle qui mourut; et, un jour se mirant dans l’eau, il crut la reconnaître, d’où son « narcissisme ». Voilà donc Narcisse incestueux! Avec une légère variante, Rousseau dans sa comédie Narcisse ou l’amant de lui-même met en scène l’intrigue suivante : un jeune homme délaisse sa fiancée pour une demoiselle dont il n’a vu que le portrait... qui n’est autre que lui-même en habit de femme! Le narcissisme dissimulerait un désir incestueux virtuel ou réel. Mais inversement l’inceste dissimulerait un narcissisme, dans sa recherche du « même ». Francesco Albani dit l’Albane, qui vécut à Bologne de 1578 à 1660,  a repris le thème biblique de Loth et ses filles qui illustre parfaitement notre propos. Sur la droite la ville de Sodome est en proie à de gigantesques flammes cuivrées et pétrifiantes, puisque la femme de Loth a été changée en statue de sel pour s’être retournée sur elles. Sur la gauche dans une sorte de grotte ses filles lui versent à boire pour l’enivrer, car, seules dans la montagne avec leur père, elles ne peuvent avoir de rapports avec aucun autre homme, d’autant plus qu’elles veulent « conserver la race de leur géniteur ». Ainsi l’une aura pour descendance les Moabites et l’autre les Ammonites, peuples entiers engendrés dans l’inceste et le silence de Dieu. On remarquera en effet ici l’indifférence du Ciel contrairement au cas d’Oedipe, mais aussi l’interdiction de voir qui frappe la femme de Loth comme Oedipe. « L’inceste narcissique » est basé sur le fait que chacun, dans la parentèle, peut dire : « Tu es la chair de ma chair; moi c’est toi; tu m’appartiens car tu es moi; je dispose de toi (affectivement, sexuellement) comme de moi-même », et peut-être Oedipe est-il attiré (sans le savoir) par sa mère Jocaste parce qu’il se reconnaît lui-même en elle, parce qu’elle est son « autre moitié », son « alter ego », son autre moi-même.

Tout le paradoxe de ce raisonnement est qu’il semble fonder aussi l’attitude éthique. Il s’agit de considérer l’autre comme soi-même et soi-même comme un autre : « comme moi, l’autre peut se désigner lui-même comme « je » quand il parle », comme moi, il est l’agent de ses actions (8). « L’autre » est « moi », donc l’autre est « mien » en conclut l’incestueux narcissique. C’est donc sur la même base que reposent le respect de la personne et la destruction de l’ordre social humain!

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans identification
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens