Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 10:23

Projet individuel, originel, unique; l’élan du sujet vers l’être; rapport à soi, au monde et à l’Autre.
Tout le vocabulaire de L’Être et le Néant se trouve déjà dans le premier petit livre ( 165 pages) de Sartre intitulé L’Imagination : l’existence, l’en soi et le pour soi, l’ontologie. Son argument est le suivant : prenons une feuille de papier blanc posée sur le bureau ; j’en perçois la forme, la couleur, la position, mais c’est une réalité, inerte, en dehors de tout caprice mental de ma part ou d’autrui ; elle s’impose à mon regard comme présente, sans mouvement, sans activité, n’ayant aucune spontanéité ni conscience, c’est un « être en soi », une chose. L’être humain est au contraire un « être pour soi », il a conscience de son existence.
Mais détournons la tête, je ne vois plus la feuille de papier, cependant elle n’est pas anéantie. Je l’imagine ! Est-ce la même feuille ? Elle a la même « essence » de « feuille de papier », mais elle est une simple image, n’en faisons pas une chose. L’identité d ’essence n’est pas une identité d’être [ la feuille de papier dans la réalité et la même feuille dans l’imagination ]. Tout est une question « d’ontologie » [ de ce que « l’on dit de l’être » dont on parle].
D’où le refus par Sartre, dès cet ouvrage, de « l’inconscient », au sens où il l’entend, in-conscient comme un « réservoir de contenus inertes », comme des « choses » auxquelles la conscience n’a pas accès. Il y aurait confusion entre le pour-soi, le psychisme humain, et l’en-soi [quelque chose comme la matière étendue ] qui nous déterminerait à notre insu.
Mais Sartre ne va pas s’en prendre, dans ce chapitre II, 1. de la Quatrième partie de L’Être et le Néant que j’ai commencé à expliciter, tout de suite à Freud. Il va longuement critiquer les Essais de Psychologie contemporaine que Paul Bourget vouera à Gustave Flaubert. C’est le « chaudron », si je puis dire, d’où sortira l’énorme étude que Sartre lui consacrera aussi. Bourget invoque l’exaltation continuelle, l’ambition grandiose et le sentiment invincible que Flaubert aurait eu dès sa première jeunesse qui devient passion littéraire chez les jeunes gens qui veulent tromper ce qui les tourmente. Bourget procède comme le chimiste réductionniste, c’est « une analyse » de schèmes abstraits, sensés expliquer un « pro-jet » [ écrit en deux mots par Sartre pour exprimer la « transcendance vers… » ] en réalité, individuel et concret.
Mais pourquoi Flaubert ne s’est-il pas tourné vers une attente tranquille, une impatience sombre, des actes de violence, des fugues, des aventures amoureuses ou de la débauche ? Pourquoi n’a-t-il pas choisi le mysticisme, la peinture ou la musique ? Les biographes utilisent les « grandes idoles explicatives » que sont l’hérédité, l’éducation, le milieu ou la constitution physiologique, qui ne sont que des liaisons générales, tout comme en psychiatrie on se contente de diagnostiquer telle structure pathologique principielle. « L’ambition » n’explique rien, ni le « tempérament nerveux », il faudrait « une compréhension préontologique [ avant l’existence de l’être lui-même ] de la réalité humaine », « d’un projet originel », « absolu non substantiel » puisque Sartre refuse toute explication par une « substance » qui pré-existerait à l’être et le déterminerait. Il rejette également le matérialisme qui n’est autre ( Sartre reprend la formule de Comte ) que « l’explication du supérieur par l’inférieur ». Ne tombons pas dans des classifications de botanistes. Pascal est plus profond en découvrant derrière les multiples divertissements, la condition humaine qui veut échapper à l’ennui et à la réflexion sur soi ; Proust analyse avec finesse l’amour et la jalousie, Stendhal la cristallisation, et même les « romanciers catholiques » qui décèlent derrière l’éternelle insatisfaction de Don Juan, « la place vide de Dieu ». En effet, « l’élan vers Dieu n’est pas moins concret que l’élan vers telle femme particulière ».
Conclusion de Sartre : il s’agit de retrouver, dans tous les cas, « la véritable concrétion [ le devenir réel ] qui ne peut être que la totalité de l’élan du sujet vers l’être, son rapport originel à soi, au monde et à l’Autre [ les autres ou Dieu ], dans l’unité de relations internes et d’un projet fondamental [ individuel et unique ] », loin de toute maxime générale, « dévoilant » [ cf. Heidegger ] la personne « dans le projet initial qui le constitue » [ le pro-jet transcendant cf. Husserl ].
Key Word : philosophie, conscience de l’existence, être en soi, être pour soi, ontologie, compréhension de la réalité humaine, absolu non substantiel, rejet du matérialisme soi-disant explicatif.
Key Names : Sartre, Freud, Paul Bourget, Gustave Flaubert, Auguste Comte, Pascal, Proust, Stendhal, Molière, Heidegger, Husserl.
Key Works : Patrice Tardieu, La vérité comme dévoilement, non oubli, la déhiscence, Philo blog 7 juin 2011 ; Livre aux pages manquantes, l’intentionnalité qui jette en avant, Franz Brentano, Husserl, Sartre, Philo blog 27 juillet 2015 ; Proust, leurres et appâts de l’amour, puissance de l’imagination, Philo blog 19 décembre 2011; Proust, jeu terrible de l’amour, illusion sur lequel il repose, réalité des souffrances, Philo blog 20 décembre 2011 ; Proust, mystère et fugacité des êtres, plaisir et fantasme, Philo blog 22 décembre 2011 ; Proust, platonicien, commencement de l’amour, Philo blog 26 décembre 2011 ; Proust, variation d’une croyance, néant de l’amour, Diane et Actéon, Philo blog 1 janvier 2012 ; C’est le sujet qui construit l’objet de l’amour, même s’il y a eu rapport sexuel, Philo blog 7 janvier 2012 ; Comment résoudre le problème de l’existence et de la mort, du désir et de nos croyances selon Proust, Philo blog 2 mars 2012 ; Être mieux apte à penser, agir et même aimer, grâce au néo-fétichisme positiviste écologique, Comte, Philo blog 3 octobre 2014 ; Interprétation biaisée de Pascal sur le cœur, le sensible, la raison et Dieu, Philo blog 6 août 2013.
Sartre, L’Imagination, L’Être et le Néant. Freud, Cinq leçons sur la psychanalyse ; Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique. Paul Bourget, Essais de Psychologie contemporaine: G. Flaubert. Pascal, Pensées. Proust, A la recherche du temps perdu. Stendhal, De l’amour. Molière, Don Juan. Heidegger, Être et Temps. Husserl, Recherches Logiques, les Ideen, Méditations cartésiennes.
Patrice Tardieu.






Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Saint-Songe 03/08/2015 12:52

Eh bien, je lui préfère largement l'avis de Jung sur l'inconscient qui vaut plus que le conscient, lequel n'aura jamais accès au "langage" (lalangue lacanienne) du premier, d'autant que le SOI , c'est la somme des deux, inconscient et conscient (non séparés, ainsi une pièce de monnaie, si on voit le pile, le face existe à notre insu, et, de la retourner, voyons-nous le côté "face" que le "pile", disparu à notre regard, il sera néanmoins bien présent ) ; Sartre s'est trompé sur quasi tout, sauf les "mots" et la "nausée", que j'apprécie relire, pas le reste, ça ne passe plus, les aveux de "situation" à dix volumes , indigestes pour moi... Il oublie que c'est Sagan qui devait lui donner à manger à la petite cuillère, parce que sa conscience ne voyait pas l'assiette où manger... Il oublie son propre côté "inconscient" Baudelairien et Flaubertien, les deux livres commis, en plus l'autrui (l'autre "oui"), ce "moi qui n'est pas moi" : “La nature de mon corps me renvoie à l’existence d’autrui et à mon être-pour-autrui. Je découvre avec lui, un autre mode d’existence aussi fondamental que l’être-pour-soi et que je nommerai être-pour-autrui” (L’Etre et le Néant)., Il s'oublie en son "saint Genet, comédien et martyr".., jouant les deux rôles lui-même, en reflet philosophique.. : martyr "communiste" entre 44/48 - parti et sympathisants refoulant son existentialisme et son "être soi", Sa personne "Sartre" entière (conscient et inconscient "collectif"), comédien des rues, tribun social...etc...

Patrice TARDIEU 12/08/2015 18:18

Cher saint-Songe,
je n'ai fait pour l'instant qu'effleurer à peine par une rapide allusion, sans l'aborder, le problème de la psychanalyse dans l'Être et le Néant. Patience ! Lacan a reconnu dans Les Quatre Concepts la pertinence de l'analyse du regard qui s'y trouve. Et Sartre tient compte du "déni" dans L'Idiot de la famille ( sur Flaubert ).Les choses sont donc plus complexe.
Patrice Tardieu.

Articles Récents

Liens