Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 22:17

Jalousie haineuse d’un nourrisson qui observe un autre en train de téter. Lacan, Riviere, Augustin.
Un an avant l’article de Jacques Lacan sur La Famille, paraît le livre de deux psychanalystes anglaises, Love, Hate and Reparation ( L’Amour, la Haine et le besoin de Réparation ) de Mélanie Klein et Joan Riviere, la bien nommée : la rivière, la femme, la fontaine, hautaine et pleine de distinction, qui avait déjà écrit un texte remarqué « La féminité en tant que mascarade »[ opposée à la « parade » masculine ]. Joan Riviere se penche sur l’enfant au sein. Il dépend entièrement d’une autre personne mais, au début, il n’en a pas conscience car le sein de sa mère n’est qu’une partie de lui-même et il s’attend à toujours être comblé; il est dans le plaisir de téter le lait et de calmer sa faim. Cependant, qu’arrive-t-il si son attente n’est pas satisfaite ? D’une certaine façon, il va prendre conscience de sa dépendance; « il pleure et il crie; il devient agressif »; automatiquement la haine monte en lui, ainsi qu’un « désir irrésistible d’agression » [ contre le sein ]. Il se met à ressentir le vide et la solitude, il éclate de colère, « source de douleur et de sensations corporelles d’explosion, de suffocation et d’étouffement ». L’enfant ne fait pas de différence entre le moi et le non-moi [ cette distinction conceptuelle que fait la psychanalyste, qui connaît parfaitement l’allemand, provient du philosophe Fichte ], ce qu’il ressent est le monde. S’il est affamé, seul, le monde n’est rien qu’un univers sans lait, sans chaleur, sans bien-être, sans plaisir. S’il a des troubles intestinaux, le monde est un lieu de souffrances, de brûlures insupportables. La répercussion psychologique sur l’être humain va être considérable : désir et haine sont enracinés à jamais qui naviguent de conserve avec l’agressivité, l’envie, la jalousie, le besoin de posséder.
Lacan, dans le Séminaire XX, fait référence au « petit a », « semblant d’être » [ puisque le sein participe au fantasme ], qui se trouve dans un texte d’Augustin [ je précise : Les Confessions, livre premier, chapitres 6 et 7 ], sur la jalousie haineuse d’un bébé qui en observe un autre en train de téter. Lacan crée deux néologismes : « la jalouissance » [ jalousie/ jouissance ] et le verbe « s’imajaillir » [ imaginer/ jaillir ] pour désigner « la jouissance substitutive première » car « l’enfant regardé, lui, l’a, le petit a ». Et Lacan de poser la question de la différence entre l’avoir et l’être : « est-ce qu’avoir l’a, c’est l’être ? » [ je renvoie à mes deux articles précédents, mais je suggère pour aider à la compréhension : c’est une jouissance substitutive dans le regard d’autrui].
Voici ce qu’écrit Augustin : « J’ai donc été accueilli par les consolations du lait humain. Mais ce n’est ni une mère ni mes nourrices qui en remplissaient leurs seins. C’était Vous [ Dieu ] qui, par leur entremise [ il s’agit donc déjà d’un « objet petit a » ! ], me donniez la nourriture de la première enfance […] car la tendresse préordonnée les inclinait à me donner ce qu’elles recevaient de Vous. […] Je les inclinais à me donner ce qu’elles recevaient de Vous. […] Je ne savais que goûter la paix du plaisir » ( chapitre 6 ). « Ainsi la faiblesse du corps est innocente chez l’enfant, mais non pas son âme. J’ai vu et observé un petit enfant jaloux : il ne parlait pas encore et il regardait, "tout pâle" [ « pallidus », cité dans le latin d’Augustin par Lacan ] et l’œil mauvais, "son frère de lait " [ « collactaneum », cité aussi, par Lacan, en latin ] ( chapitre 7 ). Saint Augustin, précurseur de Freud ( pourquoi aimer son prochain, demande Freud, dans Malaise dans la civilisation ), de Lacan, et de Joan Riviere !
Je signalerais aussi l’extraordinaire iconographie de la lactation de Saint Bernard de Clairvaux en prière qui reçoit quelques gouttes de lait sur ses lèvres de la Vierge Marie ( culte marial ). Et j’attirerais l’attention sur sa querelle avec Abélard ( célèbre pour sa liaison avec Héloïse ), car ce dernier soutient qu’on ne peut s’empêcher de ressentir du plaisir dans l’acte sexuel et que cela vient de Dieu et est naturel en conséquence. Rappelons la célèbre phrase d’Augustin : « Ama et fac quod vis » ( « Aime et fais ce que tu veux » ).
Key Word : psychanalyse, consolation du lait humain, goûter la paix du plaisir. Key Names : Joan Riviere, Lacan, Augustin, Fichte, Abélard. Key Works : Patrice Tardieu, Nostalgie du sein nourricier maternel, objet petit a du fantasme qui prime tout. Freud, Jacques Lacan, Philo blog du premier mars 2015; Imago du sein maternel, pleine satisfaction du désir humain, fusion orale comblée, étreinte, Dali, Philo blog du 22 février 2015; Lactation de Saint Bernard de Clairvaux, Jésus virginal, vide, libre; la Vierge féconde théotokos, Philo blog du 4 avril 2013; Imago maternelle, incapacité d’aimer, libido d’objet, Freud, Jung, Klein, Riviere, Lucrèce, Philo blog du 7 janvier 2013; Héloïse veut être pour Abélard non son épouse, mais son amie, sa concubine, sa fille de joie, Philo blog du 21 juillet 2013; Images obscènes de ses amours avec Abélard qui assaillent Héloïse, plaisirs, soupirs, souvenirs, Philo blog du 23 juillet 2013; Destin tragique d’Abélard et Héloïse. Consolation est oubli. Pas de travail du deuil, Philo blog du 25 juillet 2013. Lacan, Séminaire XX. Joan Riviere, L’amour et la haine. Augustin, Confessions. Fichte, La Destination de l’homme; Contributions sur la Révolution Française. Abélard, Éthique ou Connais-toi toi-même, Correspondance avec Héloïse.
Patrice Tardieu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrice TARDIEU - dans Psychanalyse
commenter cet article

commentaires

plombier paris 10/03/2015 08:20

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Patrice TARDIEU 11/03/2015 00:30

Merci !

Articles Récents

Liens